Menu

Essais, société et bien-être

Manuel de castration : la domination des imbéciles

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 2717

CastrationPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ « Conjoint, parent, enseignant, patron, chef d’état ou empereur universel, apprenez à écraser tout ce qui grouille autour de vous !, écrit Isabelle Simon. Pour cela, un seul moyen, radical et définitif : l’émasculation (…) On n’a jamais inventé meilleur moyen que l’ablation des couilles pour soumettre de façon durable. Un mari, un élève, un employé, un peuple impuissant s’écrase sans protester. Tendre et confiant tel un jeune veau, le caractère conciliant, docile et fidèle, il vous reste acquis ». Lire la suite...

Patrick Rambaud : l’impassible et impossible règne de « François le Petit »

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 4154

François le petitPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Dès 2008, Patrick Rambaud a tenu la chronique tragi-comique du pouvoir sous le règne de "Nicolas 1er" suivie de celle de "François IV" ou "François le Petit".

Lire la suite...

Peur : Bob Woodward à la Maison Blanche

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1629

peurPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Dans les premières années 1970, avec son confrère Carl Bernstein, l’alors jeune (29 ans) journaliste Bob Woodward sortait une immense enquête dans les colonnes du « Washington Post ». Lire la suite...

Raphaëlle Giordano : Comment vaincre la « routinite aiguë » ?

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 4840

GiordanoPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Plus qu’un roman, mieux qu’un recueil de recettes, le livre de Raphaëlle Giordano se déguste avec gourmandise, un vrai plaisir.

Lire la suite...

Tanizaki Jun’ichirô : « Louange de l’ombre » ou les jeux du clair-obscur

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 3588

picquierPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Il faut »maîtriser l’ombre et la lumière » car « ce qui brille trop fort ne procure pas l’apaisement de l’esprit. » Cet essai de Tanizaki date de 1933, il nous enseigne les principes et les bases de l’esthétique japonaise par le truchement, le jeu de l’ombre et de la lumière, le clair-obscur. Lire la suite...

"Descartes pour les jours de doute…"de Marie Robert : philo j’aime !

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1586

robertPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Son CV nous apprend qu’elle a cofondé deux écoles Montessori, l’une à Paris, l’autre Marseille. On saura aussi qu’à 34 ans, Marie Robert enseigne la philosophie et tient chronique à la radio… Surtout, l’an passé, elle nous avait offert un premier livre, « Kant tu ne sais plus quoi faire… il reste la philo »- un livre à succès, traduit dans une quinzaine de pays. En ce printemps, Marie Robert récidive, c’est un livre réjouissant joliment titré « Descartes pour les jours de doute… et autres philosophes inspirants ». Lire la suite...

"Équipiers" de Grégory Nicolas : au cœur de peloton

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1792

equipiersPar Serge Bressan -Lagrandeparade.fr / Bien sûr, il y a les stars. Celles qui font les gros titres des journaux. Celles qui gagnent au moins 2 millions d’euros par an. Et il y a, dans toute équipe cycliste, les autres. Lire la suite...

"Le féminin et le sacré" de Julia Kristeva et Catherine Clément : les femmes seront demain les hommes de la situation

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 7615

Le féminin et le sacréPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Quand deux femmes se rencontrent, elles parlent. Evidemment. Et que se disent deux femmes qui se rencontrent? Des "trucs" et autres histoires de femmes, voire de "bonnes" femmes, dit la tradition populaire. Voilà qui court les rues, traverse les âges, c'est une évidence "indiscutée" datant de l'origine du Verbe, que les femmes se parlent d'elles entre elles. Et nos deux écrivaines, Julia Kristeva et Catherine Clément ne font pas mentir cette réputation de pipelettes penchées sur le nombril féminin, une fois qu'elles l'ont érigé en horizon du monde. Elles discutent de ce monde en projet, l'exhibant du tablier ou du corset qui l'enserrait un peu, naguère, juste au-dessus de son origine.
On ferait bien d'écouter peut-être.

Lire la suite...

« Agir et penser comme un chat » de Stéphane Garnier : coffret félin…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1133

chatPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com/ En 2017, Stéphane Garnier proposait un premier livre présenté par l’éditeur comme un « anti-guide de développement personnel ». Un premier livre inspiré par près de quinze ans de vie commune avec Ziggy, son chat. Résultat : succès immédiat, 200 000 exemplaires vendus, traduction en 29 langues… Lire la suite...

« Eloge du métèque » d’Abnousse Shalmani : questions d’identité…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1489

shalmaniPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Les interrogations fusent. « ‘’Seriez-vous devenue écrivain sans l’exil ?’’ ; ‘’ Vous considérez-vous française ou iranienne ?’’ ; ‘’ Qu’est-ce qui demeure d’iranien en vous ?’’ etc ». Abnousse Shalmani est arrivée en France en 1985 avec ses parents après avoir fui l’Iran de Khomeiny- elle avait alors à peine 8 ans. Aujourd’hui, elle est journaliste, réalisatrice et écrivaine- on l’a découverte en 2014 avec le formidable « Khomeiny, Sade et moi » et retrouvée en 2018 avec un premier roman, « Les exilés meurent aussi d’amour ». Elle se glisse à nouveau en librairies avec un essai réjouissant au titre follement explicite : « Eloge du métèque ». Un livre qui pose tant et tant de (bonnes) questions, en une époque où les populistes se montrent à visage découvert en Europe, où les mouvements politiques traditionnels se sont coincés dans des postures soit économique, soit morale… Lire la suite...

« L’avenir de la planète commence dans notre assiette » de Jonathan Safran Foer : essai sur le réchauffement climatique

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1680

safranPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / On le surnomme « le surdoué des lettres américaines ». A 42 ans, Jonathan Safran Foer a déjà signé, entre autres, trois textes importants- deux romans : « Tout est illuminé » (2003) et « Extrêmement fort et incroyablement près » (2006), et un essai : « Faut-il manger les animaux ? » (2011). En cet automne, on le retrouve avec un nouvel essai qui, immanquablement, fait débat- et pas seulement pour son titre à rallonge : « L’avenir de la planète commence dans notre assiette ». Lire la suite...

« Nu avec Picasso » d’Enki Bilal : nuit fantastique…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 919

picassoPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Ce serait la promesse d’une nuit fantastique. Une nuit au musée, seul(e). C’est une nuit, après Lydie Salvayre, Santiago Amigorena ou encore Kamel Daoud, offerte à Enki Bilal, né en 1951 à Belgrade (ex-Yougoslavie), arrivé en France à 10 ans, naturalisé français à 16 ans et récompensé par le Grand Prix du Festival de la BD d’Angoulême en 1987.

Lire la suite...

« Le nageur et ses démons » de Gilles Bornais : on plonge dans le grand bain !

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1685

BornaisPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / L’histoire peut paraître banale. Un gamin de bientôt 12 ans en banlieue nord-parisienne joue au handball, pratique le judo et est tenté par le rugby. Après un accident de vélo, il doit subir une opération de l’épaule- pour la rééducation, on l’envoie à la piscine. C’est la naissance d’une passion. Une passion au goût de chlore. Lire la suite...

« White » de Bret Easton Ellis : éloge du mauvais esprit…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1561

brestPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il trimballe une drôle de réputation. Celle, tout simplement, de l’écrivain américain contemporain « le plus sulfureux ». Et voilà qu’après neuf ans de silence éditorial et « Suite(s) impériale(s) », à 55 ans, Bret Easton Ellis est de retour. Non pas avec un roman, mais avec « White », un essai qui flotte entre confession et réflexions sur l’époque, une époque qui couvre ces cinquante dernières années. Un essai qui fait polémique et honore le mauvais esprit. Ces derniers temps, « BEE » avait pris ses distances avec la littérature, il gambadait allègrement entre tweets, podcasts ou encore scénarios pour série télé. Lui qui avait marqué les années 1980-90 avec « Moins que zéro » (1986) et « American Psycho » (1992), il n’éprouvait plus d’envie pour le roman. La fiction ne l’intéressant plus guère, est-il pour autant devenu penseur ? Lire la suite...


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal