Menu

seghersPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com / Malicieuse, la légende propose un voyage dans le passé. New York, un jour de 1955. Le photographe Sam Shaw se promène, la pluie commence à tomber. Il appelle son ami Norman Rosten, poète et écrivain de son état, et lui demande s’il peut venir se mettre à l’abri chez lui.

simon et merveillesPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Simon vient de naître… « Il a les yeux en amande. N’y aurait-il pas de la trisomie dans l’air ? […] La réponse est dans la question. Un froid glacial m’envahit. J’ai compris. Je sais. La déficience intellectuelle. La lenteur. L’élocution approximative. Le regard des autres… » Avec lucidité, pugnacité, simplicité et tendresse la maman et la famille de Simon vont mener un combat permanent, contre eux-mêmes et la société des « gens normaux », une lutte contre les institutions et la bêtise des hommes.

edgar morin Par Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Le Palais de l’Elysée ce 8 juillet 2021 en présence d’Emmanuel Macron, président de la République française, puis demain, deux autres cérémonies : l’une dans les locaux de sa Fondation, l’autre dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris, et le 13 juillet, il sera honoré au Palais des Papes en Avignon. Des cérémonies qui suivent celle organisée à l’Unesco, le 2 juillet dernier… Et tout ça, pour un homme, pour un philosophe et sociologue- Edgar Morin, né Edgar Nahoum le 8 juillet 1921 à Paris de parents juifs de Salonique. Oui, Edgar Morin fête ce jour son 100ème anniversaire- avec humour, sur Twitter récemment, il avait glissé : « Evitez d’être centenaire. Passez directement à 101 ans », et récemment, pour que cet anniversaire soit une belle fête, il rappelait : « J’étais tellement surpris de ne pas être mort à 90 ans que j’ai fini par m’habituer à vivre » et a publié un nouveau livre au titre joli et simple : « Leçons d’un siècle de vie ».

faridPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / En fin d’un délicat prologue, le réalisateur David Teboul et l’avocate Isabelle Wekstein-Steg écrivent : « Pendant des jours, nous t’avons filmée. Pendant des années, nous t’avons écoutée. Ceci est ton dernier récit ». Un dernier récit joliment titré « C’était génial de vivre ».

sinclairPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Le 20ème siècle finissant, elle fut une téléstar- donnant rendez-vous aux téléspectateurs le dimanche en fin d’après-midi.

morgensteinPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / On la surnomme l’idole des jeunes, la fée bien-aimée ou encore la grande petite fille. Ces temps derniers, Susie Morgenstern a fait sensation à chacun de ses passages à la télé pour la promo de son nouveau livre, « Mes 18 exils ». Look immuable- unique, aussi : des lunettes en forme de cœur, des robes chamarrées- et même une robe toute blanche lors d’une émission littéraire pour demander la main d’un autre invité, le romancier Daniel Pennac. Elle évoqua aussi un de ses tee-shirts sur lequel est inscrit, pour slogan, « Je veux être harcelée »- ce qui, avoua-t-elle, fait le désespoir de ses filles et petites-filles. Elle alla également d’une confidence : « Il a fallu que j’écrive un livre pour adultes pour qu’enfin on parle de moi et m’invite ! »

RykielPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Elle confie : « J’ai écrit plusieurs livres sur la transmission, sur ma relation à ma mère, mon père, la famille… C’est vraiment un sujet qui me hante ». Elle écrit : « Mère et fille, nous avons passé notre vie ensemble, sans vivre ensemble. Nous avons travaillé ensemble. De mon premier cri à ton dernier soupir, pas un jour sans se voir, ou sans se téléphoner, se parler, se préoccuper l’une de l’autre. Tu étais une mère imposante, omniprésente, mais aussi terriblement attirante ».

orlanPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / C’est tout simple, tout commence par le commencement. Par une arrivée dans sa tribu, dans le monde, au centre du monde. « Je ne suis pas arrivée à New York, à Paris, à Beyrouth, en Chine, à Honolulu, à Vaduz, à Luçon, à Dakar, à Johannesburg, dans une forêt d’Amazonie ou à Dubaï… Je ne suis pas née dans une grande famille d’aristocrates ou d’artistes, avec une cuillère en argent dans la bouche, pas non plus dans une famille de paysans en Mongolie, ni sur une plage aux Bahamas, ni chez les Dogons, ni chez les Mayas ou proche d’une pyramide, ni chez les croyant.e.s extrémistes… »

kidouPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / En panne d’imagination, des plumitifs l’ont faite « African Queen ». Autrement plus inspiré, l’hebdomadaire américain « Time » l’a désignée « première diva africaine ».

napoleonPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Historien de grand renom et auteur d’une cinquantaine d’ouvrages sur le sujet, Jean Tulard est catégorique : « Plus de 80 000 livres ont été écrits sur Napoléon ! » Calcul rapide : cela donne plus d’un livre par jour depuis la naissance (à Ajaccio en 1769) à nos jours de celui qui fut général, Premier Consul et empereur des Français.

grassetPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Sans tapage, Jean Rouaud dresse son œuvre- il a commencé en 1990 avec « Les Champs d’honneur », un premier roman qui lui valut le Prix Goncourt. Depuis, il se coltine avec différents genres littéraires, de l’autobiographie familiale à l’essai en passant par le livre illustré ou encore des réflexions sur la préhistoire.

morozovPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Dans les premières années du 20ème siècle, un hôtel particulier à Moscou. Le maître des lieux tapisse les murs de toutes les pièces de tableaux qu’il vient acheter à Paris. Sur chacun de ces murs, des espaces vides : le propriétaire laisse volontairement des places pour ses prochaines acquisitions qu’il a définies très précisément, et a même baptisé une pièce la « salle Cézanne ».

parisPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Huit fois tomber, huit fois se relever. En trente ans, huit dépressions et quelques séjours en hôpital. Un jour, lors d’une consultation, un médecin dit : « Certains cœurs lâchent pour trois fois rien ». Celui de Gilles Paris a tenu, l’auteur d’« Autobiographie d’une courgette » ou encore de « Vertige des falaises » s’est relevé.

familiaPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Rien moins qu’un cataclysme. Le monde politico-littéraire français attrapé de plein fouet par un livre paru la première semaine de cette rentrée d’hiver. Un livre-choc- le titre : « La familia grande » ; l’auteure : Camille Kouchner, 45 ans, maître de conférences en droit privé qui signe là son premier livre.


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal