Menu

chessexPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com/ Dans la soirée du 9 octobre 2009, lors d’une conférence à Yverdon en bord du lac de Neuchâtel, soudain il s’écroule. Mort. A 75 ans, celui qu’on surnommait « l’ogre des lettres romandes » ou encore « le métèque de la littérature francophone centralisée » quittait le monde. Dix ans après sa mort, lui qui avait reçu le prix Goncourt en 1973 pour « L’Ogre », Jacques Chessex est de retour en librairies avec « Passage de l’ombre », un recueil de dix-sept nouvelles.

Lire la suite : Passage de l’ombre : dix-sept nouvelles de Jacques Chessex

rien ne vient Par Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ « Dans l'histoire des fils de putes, Granola occupe une place de choix entre Gengis Khan et Napoléon. Mais Houellebecq raconte de la merde. ». Voici le genre de phrase écrite par Julien Moraux, dans son premier roman : « Mais rien ne vient », publié aux audacieuses éditions du Rocher. Car, le moins que l'on puisse dire c'est que ça dépote au niveau dialogue et narration abracadabrantesques, comme dans les meilleurs polars de gare de la San Antonio.

Lire la suite : Sous le Rocher, les pages... : Julien Moraux et Philippe Lacoche, deux romans subversifs à souhait!

moixPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ La littérature a produit une collection d’enfants opprimés, persécutés, de Cosette à Brosse-Bouillon, de Poil de Carotte au Sagouin. Ce roman pourrait s’inscrire dans cette lignée, les coups pleuvent, les brutalités se multiplient, l’humiliation et la vexation s’invitent en permanence « Dedans », à la maison contre ce fils, et ce tout au long de sa scolarité, de la maternelle aux classes préparatoires.

Lire la suite : Orléans : une confession sans concession de Yann Moix

SuèdePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Ainsi donc, ce 10 octobre 2019, on a eu droit à deux Nobel de littérature pour le prix d’un ! Une Polonaise- Olga Tokarczuk, et un Autrichien- Peter Handke. La première a été récompensée pour l’édition 2018, le second pour l’année présente. Tout ça parce qu’il y eut, précédemment, rien moins qu’une déflagration. En effet, le 21 novembre 2017, le « Dagens Nyheter »- l’un des plus importants quotidiens de Suède, tant par les ventes que par sa réputation de sérieux, sort un scoop. Un « coup journalistique » signé Matilda Gustavsson, une longue enquête en première page. Alors, c’est l’époque où la vague #MeToo éclabousse tant et tant de pays dans le monde. Ce matin-là, c’est donc la Suède qui est touchée. La journaliste a écrit et publié un long article dans lequel « dix-huit Suédoises accusent un homme, alors désigné par le surnom anonyme de « kulturprofilen » (personnalité culturelle) de harcèlement sexuel et de viol », rappelle Olivier Truc dans son tout récent livre-enquête titré simplement et efficacement « L’affaire Nobel ». Une déflagration, un cataclysme, un séisme sur un pays, sur une société cités souvent en exemple- ce que, sur le bandeau qui ceint le livre, résume l’éditeur en une formule : « Une autre histoire de la Suède ».

Lire la suite : « L’affaire Nobel » d’Olivier Truc : le génie et la honte

grand-pèrePar Nicolas Bodou - Lagrandeparade.com/ Né en 1900 en Arménie, l’histoire de Garnick Sarkissian commence en 1917, au moment de la révolution russe, son village et sa famille sont massacrés par les cosaques au nom de la révolution bolchévique, le voilà victime mais pour peu de temps.

Lire la suite : Grand père : un voyage au bout de la folie du monde

modianoPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Depuis maintenant plus d’un demi-siècle, on s’y promène comme sur un grand terrain de nulle part. A la lunette d’un microscope, on les regarde, tous ces petits êtres qui courent. Personnes et personnages ordinaires. On pourrait être dans une chanson de Gérard Manset, on chemine parmi les romans de Patrick Modiano. L’automne vient d’arriver, et l’écrivain nous glisse son 29ème roman- il avait commencé en 1968 avec « La Place de l’étoile », il nous revient avec « Encre sympathique ». Entretemps, il a reçu, entre autres, le prix Goncourt en 1978 pour « Rue des boutiques obscures » et le prix Nobel de littérature en 2014. Il a été chanté par Vincent Delerm (« Le baiser Modiano ») et son patronyme a même été décliné pour donner l’adjectif « modianesque »- un mot tout empli de mélancolie et de blues.

Lire la suite : Encre sympathique : dans les pas d’un détective nommé Patrick Modiano

méditerranéePar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Les éditions Actes Sud publient un livre collectif, sous la direction de Natalie Levisalles et Caroline Moine, dont les bénéfices seront reversés à SOS Méditerranée. Créée en 2015, il s'agit d'une association civile et européenne de recherche et de sauvetage en haute mer qui a pour vocation de porter assistance aux migrants, femmes, femmes et enfants qui se retrouvent en danger de mort lors de la traversée de la Méditerranée. 

Lire la suite : Méditerranée, amère frontière : les écrivains solidaires avec les migrants de Méditerranée

lattèsPar Guillaume Chérel- Lagrandeparade.com/ Un jeune étudiant de 19 ans, Alexis Winckler, est agressé chez lui à Paris. Sa mère le trouve dans le coma, ensanglanté. L'agresseur est en fuite. Plus tard, elle rencontre Pax Monnier, comédien de seconde zone, d'une cinquantaine d'années, séparé comme elle, qui vient (enfin !) de décrocher un second rôle dans une grande production américaine. Il lui plait mais ce qu'elle ne sait pas c'est qu'il habitait juste en dessous de son fils... et qu'il a tout entendu, sans réagir, sans bouger, ni parler.

Lire la suite : Les guerres intérieures : les petites lâchetés du quotidien selon Valérie Tong Cuong

férocePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Jeanne, la quarantaine, est libraire et partage sa vie avec Matt…ils ont perdu un enfant de 7 ans, et après leur vie était différente. Et Jeanne, après des examens médicaux, apprend qu’elle est atteinte d’un cancer. "Je me suis dit que j’étais en guerre. Une vraie. Une bataille où il y aurait des morts. Et que l’ennemi n’était pas à ma porte mais déjà entré. J’étais envahie. Ce salaud bivouaquait dans mon sein." la mort rôde, s’invite, s’installe ; "elle ne hurle pas, comme disent les contes. Elle furète. Elle jappe."

Lire la suite : Une joie féroce : un roman tendre et délicieux de Sorj Chalandon

SaganPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Enfin, on sait. Fini, le suspense, après la rumeur galopante surgie dans le monde littéraro-parisien au cœur de l’été. De maisons d’édition en rédactions des journaux, radio et télé, on évoquait un énorme coup éditorial pour ce début septembre 2019. On parlait d’un tirage XXL, environ 250 000 exemplaires, on ignorait le nom de l’auteur et le genre du livre- roman, essai, document. Et puis, ce jeudi 19 septembre, est arrivé en librairies le fameux objet de tous les désirs (du moins, c’est ce qu’espère l’éditeur !). Donc, voici « Les quatre coins du cœur », un roman tiré à 70 000 exemplaires, inédit et inachevé de Françoise Sagan (1935- 2004) dont on célèbre le quinzième anniversaire de sa mort, le 24 septembre. Première question : faut-il s’enthousiasmer de la parution d’un nouveau livre d’une personnalité marquante des lettres françaises de la seconde moitié du 20ème siècle, ou s’interroger sur le business plan mis en place par l’éditeur et Denis Westhoff, fils et héritier de Françoise Sagan ?

Lire la suite : Les quatre coins du cœur : l’inédit de Françoise Sagan

limongiPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/  Au début d'On ne peut pas tenir la mer entre ses mains, le nouveau livre de Laure Limongi, une petite fille corse, prénommée Huma (diminutif de l'Humanité ?) a peur de se lancer dans une petite piscine, pourtant d'un joli bleu chloré. Vingt ans plus tard, la jeune femme ose franchir la grande bleue, agitée, qui sépare son île natale du continent : « Puisque les lignes sont faites pour être traversées, écrit-elle (...) Il faut savoir déambuler dans les territoires effrayants d'un mouvement léger. ».

Lire la suite : On ne peut pas tenir la mer entre ses mains : Quand la mort lui fait former ses fantômes

hayatPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une vie. Paris 2015. Tunis 1943. Des concerts où l’on vénère la note bleue et le swing. Une ville de l’enfance de l’enfance près de la Méditerranée. C’est « Où bat le cœur du monde », deuxième roman de Philippe Hayat, entrepreneur et écrivain qui s’était déjà fait remarquer en 2014 avec l’impeccable « Momo des Halles ». Là, le héros s’appelle Darius Zaken, il connaît la gloire à Paris, il a grandi dans la grande ville tunisienne où il avait été surnommé Darry.

Lire la suite : « Où bat le cœur du monde » de Philippe Hayat : c’est cool jazz…

DarrieussecqPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Femme de son époque, Rose Goyenetche est mariée à un agent immobilier qui a un sérieux penchant pour la bouteille, mère de deux ados et exerce comme psychologue à Paris. Elle prépare son prochain déménagement à Clèves, dans son Pays basque natal- un village imaginaire qui avait donné son titre et son décor à un précédent roman de Marie Darrieussecq.

Lire la suite : La Mer à l’envers : l’hymne à l’héroïsme ordinaire de Marie Darrieussecq

soifPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ A quoi pensait Jésus les jours précédents sa crucifixion ? Que ressentait-il pendant son procès présidé par Ponce Pilate ? Comment Jésus explique sa relation amoureuse avec Marie-Madeleine ? Avec une liberté certaine et un humour décapant Amélie Nothomb fait une relecture des évangiles, et développe un roman assez insolite et remarquable sur l’incarnation du Christ.

Lire la suite : Soif : l’évangile selon Amélie Nothomb.

Sous-catégories


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal