Menu

Ludwig et Beethoven : le récit passionnant des années de jeunesse du célèbre compositeur allemand

  • Écrit par Julie Cadilhac

beethovenPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Entre documentaire et fiction, ce roman graphique de Mikaël Ross retrace avec sensibilité, perspicacité, gravité et humour les premières années du grand compositeur Ludwig van Beethoven. Le récit débute à l’hiver 1778, dans la neige. Luddi joue avec ses deux garnements de frères. On découvre ensuite l’appartement misérable dans lequel ils vivent avec une mère aimante mais désespérée de son mari trop souvent ivre et incapable de faire vivre correctement son foyer. Ce dernier est musicien et il a perçu le talent de Luddi mais refuse de confier son fils à un autre que lui-même, de peur qu’on lui vole son petit prodige. Heureusement l’enfant croisera le chemin de la famille von Breuning qui l’introduira jusqu’au compte von Waldstein, à la moralité discutable mais au bras long…et à Joseph Haydn qui deviendra son professeur de musique.

Mikaël Ross signe un roman graphique passionnant qui fait découvrir de manière attrayante et pertinente l’histoire difficile de l’ascension du célèbre compositeur ( qui perdit de l’audition au fil du temps) jusqu’à ses première années de succès à Vienne. On plonge avec intérêt dans le XVIIIème siècle allemand et ses dures réalités et l’on croise des personnages à la personnalité délicieusement affirmée.
Le graphisme, jouant sur le débordement des cases et une représentation surréaliste des sensations musicales produites par les notes du jeune garçon, est séduisant et porteur de sens... tandis que les visages et attitudes très expressifs des caractères donnent une coloration souvent comique à ce récit dynamique de bout en bout.
Un livre que l’on vous recommande vivement!

Ludwig et Beethoven
Editions : Dargaud
Auteur : Mikaël Ross
Traduit de l’allemand par : Jean-Baptiste Coursaud
196 pages
Parution : 23 avril 2021
Prix : 19,99€

Acheter ce livre dans une librairie indépendante 

ludwig


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal