Menu

EcumesPar Michelle Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Dans "Ecumes", Ingrid Chabbert raconte un bout de sa propre histoire et de celle de sa compagne, et a confié à Carole Maurel le soin de la mettre en images.

Lire la suite : Ecumes : le difficile parcours du deuil d'un enfant raconté en touches onirico-réalistes

CarolinePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/Allez hop, c'est parti, Mademoiselle Caroline, son Homme et ses enfants font le grand saut! Direction la Haute-Savoie! Ils quittent la capitale ! Imaginez donc l'angoisse ! Plus de sushis, de films en VO, de métro, de pain frais, de McDo du dimanche soir, de talons hauts! Des sacrifices terribles à faire pour avoir par contre une maison, un jardin, une chambre par enfant, de la neige en hiver et le lac d'Annecy l'été. 

Lire la suite : Quitter Paris : quand les bobos ont des envies de campagne

Rapport sur la torturePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ "En février 2009, un mois à peine après l'investiture de Barack Obama, une réunion secrète se tint au Congrès des Etats-Unis, à Washington. Dans une pièce close et insonorisée, les membres de la Commission sénatoriale relative au renseignement assistèrent à la lecture d'un rapport préliminaire sur les traitements infligés par l'administration Bush aux prisonniers soupçonnées de terrorisme", suite aux attentats du 11 septembre 2001. "Ils découvrirent que l'Agence Centrale du Renseignement ( CIA) avait pratiqué d'odieux et brutaux interrogatoires." Les révélations et les conclusions de la commission tombèrent comme un couperet : "les techniques d'interrogatoire renforcées ( appelées TIR) ne constituent pas une méthode efficace pour obtenir coopération ou renseignements. Sept des trente-neuf prisonniers soumis aux TIR ne fournirent aucun renseignement. Et nombreux furent ceux qui fabriquèrent des informations. D'autres détenus, non soumis aux TIR, produisirent des renseignements majeurs". Ce rapport sur les agissements de la CIA et l'usage de la torture en Irak fut publié par la présidence d'Obama en 2014.

Lire la suite : Rapport sur la torture : les actes abominables de la CIA sous l'administration Bush

MarPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Tout part de l'histoire, aussi vraie que mystérieuse, d'un peintre criblé de dettes au talent exceptionnel (mais encore peu reconnu à l'heure actuelle) dont la disparition soudaine reste aujourd'hui accompagnée de nombreuses hypothèses qui ne seront sans doute jamais (in)validées : A-t-il fui ou s'est-il suicidé? A cause de ses problèmes d'argent et du harcèlement de ses créanciers ou parce qu'il voulait échapper aux accusations de meurtre à la suite de la disparition de sa compagne et muse Mar Noguera Monzo?

Lire la suite : Zidrou et Oriol : Natures mortes et disparitions sublimées

KatangaPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Eté 1960. Après quatre-vingts ans passés sous la domination coloniale belge, le Congo accède à l'indépendance. Deux semaines après, la province du Katanga choisit l'autonomie, une décision déclenchant la guerre avec le Congo. De nombreux massacres et exodes de civils s'ensuivent. Ce conflit meurtrier - dont l'enjeu principal est les territoires miniers du Katanga - provoque l'intervention des troupes de l'ONU et de ses casques bleus. Tandis qu'une horde d'affreux mercenaires est recrutée pour aller libérer les exploitations minières occupées, Charlie, un domestique noir, voit son patron, administrateur d'une compagnie de diamants, être assassiné sous ses yeux ; il dérobe alors un précieux bagage contenant l'équivalent de 30 millions de dollars. Dès lors, Charlie est traqué par ces mercenaires dont la mission est de le sortir du camp de l'ONU dans lequel il s'est réfugié, pour mettre la main sur ces pierres précieuses...

Lire la suite : Katanga : Fabien Nury et Sylvain Vallée dans le coeur palpitant du Congo

MonstressPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Monstress est une série dont le premier tome - au graphisme superbe, influencé par le style Art déco - augure un bel avenir. Ses deux auteures avaient collaboré une première fois sur X-23 chez Marvel. Sana Takeda, illustratrice et dessinatrice de comics, réside au Japon, Marjorie Liu, avocate et écrivaine, vit dans le Massachussetts : ensemble elles racontent l'histoire de Maika Demi-Loup, jeune adolescente arcanique qui est sortie vivante miraculeusement de la guerre qui a opposé les siens aux humains. Depuis, un monstre aux pouvoirs incroyables s'est introduit en elle à son insu et il n'est pas facile pour elle de le maîtriser car il est affamé... Guerrière déterminée, la jeune femme est prête à tout, même à approcher les dangereuses Cumae, pour en savoir plus sur les circonstances de la mort de sa mère et comprendre quel mystère cache l'objet sacré que cette dernière lui confia et qui provient de la tombe de la plus ancienne des Arcaniques.

Lire la suite : Monstress : l'éveil d'une nouvelle série de dark fantasy attirante

disquette mollePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Philippe Valette est l'auteur de l'ouvrage à succès "Georges Clooney"...Cela éclairera les adeptes sur le style singulier et le ton farouchement drôle de ce nouvel opus intitulé "Jean Doux et le mystère de la disquette molle". Pour les néophytes, disons en deux mots que son esthétique à "gros nez" relève d'avantage de l'infographisme que du dessin et que son humour est gros tordant. S'inscrivant dans un quotidien aussi répétitif que trivial, l'auteur use d'une distanciation délicieuse et d'un humour à la fois potache et absurde, où les tracas habituels du monde de l'entreprise se heurtent au piment de l'improbable.

Imaginez un peu : Jean Doux, juriste de la boîte PRIVATEK, est en retard; il trépigne dans l'ascenseur. Il doit absolument être présent pour la signature du contrat entre le groupe SHRAPER et la société PRIVATEK à la tête de laquelle préside Delmiche aux punitions de cravates raccourcies. Seulement voilà, entre le service à rendre à Jean-Pierre Bourrage qui bloque systématiquement la broyeuse, les 15 feuillets de Jeanne-Marie à parapher pour le renouvellement de la carte de cantine ( indispensable si l'on veut manger au réfectoire ce midi..) et les blagues de Jean-Patrick et Jean-Baptiste ( à l'haleine peu ragoûtante), c'est un challenge d'atteindre la salle de réunion à l'heure..et donc Jean Doux arrive juste à la fin, juste pour être sermonné. L'histoire s'arrêterait là si ce dernier ne trouvait par hasard, quelques heures plus tard, une mallette contenant une disquette molle dans laquelle un mystère passionnant semble attendre qu'on le mette à jour! Une affaire pour Jean Doux, Jean-Yves, toujours accompagné de son clébard Jean-Iench et Jeanne-France !

Lire la suite : Jean Doux et le mystère de la disquette molle : mystère au bureau et broyeuse de papier

BaudouinPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Baudouin est juriste dans une boîte dans laquelle on ne le ménage pas. Trentenaire solitaire, son quotidien se résume à des heures de travail ininterrompues sous les menaces itératives de son supérieur ; aucun loisir, jamais une aventure amoureuse et un sérieux qui frôle la caricature. Une vie étriquée en somme. Il a un grand frère, Luc, qui est son exact opposé. Médecin sans frontière, épicurien, ce dernier accumule les petites amies, multiplie les amis, jouit de chaque moment que la vie lui propose et se met en danger. Un jour Baudouin découvre, lors de sa douche, une petit boule sous l'aine et son frère lui conseille de consulter, juste pour se rassurer, un de ses amis cancérologues...qui lui apprend après une série d'analyses qu'il est condamné, quelques mois au plus de vie à espérer.

Lire la suite : Les deux vies de Baudouin : une leçon magistrale de fraternité

Shi Par Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Manchester, de nos jours. La cour d'appel donne son verdict : elle ne tient pas pour responsable Lionel Barrington, PDG de la SVPPB, de la mort d'un petit garçon qui a été victime d'une mine antipersonnel fabriquée par sa société. Quelques heures après, de retour chez lui et alors que l'homme d'affaires fête la nouvelle, son fils et son épouse enceinte sont victimes d'engins explosifs qui sortent directement de ses propres usines...L'attentat est revendiqué par une organisation nommée Shi, fondée au XIXème siècle par deux femmes en colère. Flashback : nous sommes justement à Londres, lors de la première Exposition universelle en compagnie du colonel Winterfield et son épouse, ainsi que de son frère médecin, de son fils William et sa fille Jennifer. Cette dernière est délicieusement émancipée pour son époque, dotée d'un caractère bien trempé et pétillant. Alors qu'elle s'apprête à photographier une superbe japonaise tenant son bébé dans les bras, elle découvre un détail macabre qui provoque, malgré elle, un enchainement de faits qui précipitent les deux femmes dans des situations aussi inacceptables que sordides...

Lire la suite : Shi : le récit d'une vengeance féminine orchestré par deux mains de maîtres!

Jolly JumperPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Le "lonesome Cow-Boy" traverse une sérieuse phase de remise en question...comprenez : Jolly Jumper a décidé de le bouder tout simplement...d'habitude, c'est un petit jeu entre eux provisoire mais là ça dure...et ça met notre héros dans une perplexité à laquelle se mêle par vagues de l'exaspération. Ce cheval ingrat se rend-il compte qu'il se "saigne aux quatre vents" pour lui? Pour lui trouver, par exemple, "des vertes prairies dans les contrées arides du Grand-Ouest!? Bref : le "couple" célèbre traverse une crise sans précédent. Convoqué par le procureur de Seville Gulch, alors que Lucky Luke se confie sur ses déboires relationnels avec son canasson à ce dernier, il apprend que les Dalton "foutent le dawa" à la prison car l'un deux a décidé de faire la grève de la faim et, allez savoir pourquoi - rien n'est simple avec les Dalton - Jack ne veut parler qu'au cow-boy. "On the road again" donc, accompagné de l'ombre qui a toujours un temps de retard, cavalier et monture s'en vont cahin-caha...et Lucky Luke n'est pas au bout de ses peines car Bouzard a décidé de ne pas le ménager. Les situations cocasses s'enchaînent...pour notre plus grand plaisir! On y retrouve le fulminant Joe Dalton, la déstabilisante Ma Dalton, le stupide Averell...sans compter les désopilantes scènes itératives où personne ne reconnaît le cow-boy dont l'identité ne semble tenir que dans la couleur de son foulard et de sa chemise...

Lire la suite : Jolly Jumper ne répond plus : Bouzard en selle, Lucky Luke excelle !

La jeunesse de StalinePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Moscou, 1931, le Kremlin. Depuis la mort de Lénine, voilà maintenant sept ans, Staline est à la tête de l'URSS. Paranoïaque patenté, il demande à un certain Nikolaï, un secrétaire du Parti littéralement terrorisé, de taper sous la dictée ses mémoires. Exaspéré que l'on ait écrit tant de bêtises sur sa jeunesse, il veut rétablir la vérité...SA vérité bien sûr...et expliquer comment il est devenu l'homme qu'il est aujourd'hui.

Lire la suite : Sosso : la jeunesse-genèse du terrifiant révolutionnaire Staline

IrenaPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, est née en 1910 et décédée le 12 mai 2008 à Varsovie; elle sauva 2 500 enfants juifs et fut déclarée Juste parmi les nations en 1965. Son père, médecin engagé dans l’action sociale auprès des familles pauvres et membre du Parti socialiste polonais, dirigeait un hôpital. Jeune femme, Irena s'engagea dans l'Union de la jeunesse polonaise démocratique de gauche et se battit très vite contre l'antisémitisme grimpant.

Lire la suite : Irena Sendlerowa : la résistante et militante polonaise racontée en bd jeunesse

L'ogre de Stter CampPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Déjà que la vie était loin d'être un long fleuve tranquille pour Jonas Crow au passé aussi trouble que tumultueux, depuis l'épisode "Joe Cusco", il a - en plus! - la compagnie de la si charmante et élégante - et c'est bien ça le problème! - Rose Prairie et de la farouche madame Lin. Rose s'est mis en tête de s'associer à Jonas - et n'en démord pas, ce qui n'enchante guère notre charmant croque-mort pour des raisons aussi vives que contradictoires. "Qui sème la menace sur Jed pourrait récolter une balle perdue" : dicton improvisé de Jonas à l'attention de madame Lin perchée au sommet du corbillard flambant neuf et qui envisage de cuire à la broche le compagnon-vautour si la famine menace. L'ambiance est posée. Parce que les caisses sont vides, Rose a ainsi trouvé un nouveau contrat à honorer. Elle coache Jonas pour qu'il évite une fois de plus ( quelle scène désopilante!) , avec ses commentaires désobligeants et sa franchise inappropriée, de faire péricliter le contrat. Et Jonas s'en sortirait presque avec les honneurs, pour une fois, si n'apparaissait un veuf furibond, le colonel Charley Warwick, qui reconnaît Jonas comme un ancien soldat, l'interpelle et lui hurle que l'ogre est vivant...Mais qui est donc cet ogre?! Notre héros prend tellement à coeur cette mauvaise nouvelle que le lendemain, toute l'équipée - à laquelle s'est ajouté inopinément le colonel manchot - part à la poursuite d'un certain Jeronimus Quint, médecin-chirurgien-faiseur de miracles qui oeuvre de ville en ville, opérant et vendant sa fameuse " panacée" , un remède universel capable de guérir tous les maux aussi bien corporels que mentaux. Et ce n'est pas une sinécure si l'on ajoute à la dangerosité de la cible visée, le caractère entêté de Rose, la volonté de vengeance du colonel qui lui ôte toute réaction pesée et le fait qu'ils ont à leurs trousses des Marshals qui veulent en découdre avec Jonas...

Lire la suite : L'Ogre de Sutter Camp : un tome délicieux et pimenté... à dévorer !

Compostelle ServaisPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Scénariste et dessinateur de bande-dessinée belge, Jean-Claude Servais a étudié durant deux années les arts graphiques à l'Institut Saint-Luc de Liège. Sous le pseudonyme de Jicé, il publie ses premières planches dans le journal Spirou et deux ans plus tard il débute une collaboration avec Le Journal de Tintin. En 1980, l'album La Tchalette qui regroupe une série d'histoires sur le thème de la magie et de la sorcellerie est publié aux éditions du Lombard. Il rencontre ensuite Gérard Dewamme avec lequel il élabore la série Tendre Violette qui paraît chez Casterman, illustre Les Saisons de La vie (publié au Lombard) et Les voyages clos. Viennent ensuite Iriacynthe, L'Almanach, La petite Reine, Lova (Dupuis), Pour l'amour de Guenièvre ou encore La mémoire des arbres.

Lire la suite : Jean-Claude Servais : Sur les Chemins de Compostelle


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal