Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Une histoire d'amour : "Ça sert à quoi d’aimer si tout ce qu’on aime finit par disparaitre ?"

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : mardi 14 janvier 2020 07:16 Affichages : 523

michalikPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Pour sa nouvelle et attendue création originale, Alexis Michalik se devait de surprendre. La première surprise sera de démarrer le spectacle en chansons, la deuxième de ne plus jouer sur les intrigues à tiroir et voyages dans le temps qui ont fait son succès, la troisième de le voir lui-même sur scène. Mais finalement est-ce une réelle surprise ?
C’est une chanson qui lui a inspiré l’écriture de ce spectacle, dont le sujet est universel et intemporel et qui l’a lui-même questionné et touché au point de vouloir revenir à ses amours de comédien pour le porter.

Une histoire d’amour, c’est l’histoire de rencontres : celle de Katia et Justine dans un amour naissant, celle de ce couple avec la maternité, celle de Katia avec la rupture, la maladie et la mort.
Des débuts passionnés à la douleur de la séparation, nous suivons la jeune femme dans son évolution : l’alchimie d’une rencontre, l’installation commune, les projets de vie, le désir d’enfant puis l’éloignement des sentiments, la rupture et l’arrivée du cancer. Se sachant condamnée, elle cherche un tuteur pour sa fille et se retourne vers son frère William, écrivain à succès malheureux et tourmenté avec qui la distance s’est installée dans le temps.
Ce point de bascule inverse la présence des personnages qui oscillent entre premier et second plans au fil de l’intrigue.

Une histoire d’amour, c’est une nouvelle mise en scène huilée avec une scénographie millimétrée et des éclairages soignés qui font le charme des pièces de Michalik. On retrouve le rectangle au sol qui sert d’espace de jeu et le décor et accessoires autour pour des changements qui se feront à vue nous laissant immergés dans l’histoire. En arrière-plan, des projections visuelles nous plongent dans les différents lieux et ambiances agrémentés de choix musicaux variés.

Ces codes proches du cinéma et les tableaux qu’ils créent apportent une vraie dynamique dans une pièce sans temps mort où chaque changement se fait en mouvement et en énergie. C’est dans cet univers que les comédiens nous entrainent et rendent attachants leurs personnages auxquels on s’identifie facilement. Avec beaucoup de générosité, de sincérité et de sensibilité, ils font vivre ces histoires et nous entrainent avec justesse du rire aux larmes. On porte sur eux un regard tendre et empathique tant ils sont réalistes.

Riche en émotions, le texte aborde ces sujets difficiles dans un langage quotidien avec beaucoup d’humour et de second degré mais aussi de violence intérieure. Comme le dit son auteur, crier c’est aussi se sentir vivant : « je me suis servi des émotions que je traversais pour nourrir les dialogues et les personnages qui sont plongés dans le marasme de ce drame amoureux, de cette histoire de vie. »
Les répliques fusent, les dialogues sont ciselés et mélangent simplicité des personnages et complexité de leurs sentiments.

Une histoire d’amour, c'est une pièce de notre temps qui illustre le bonheur jusqu’au moment où tout peut s’écrouler. Elle mélange de multiples histoires d’amour : passionnée, familiale, fraternelle mais aussi un goût pour la vie entre drame et espoir. Entre injustice et impréparation à l’inéluctable.

Prenant et touchant, ce mélodrame nous questionne sur ce qui fait notre existence et l’appréhension de la fin des choses : avec qui être en couple, qu’est-ce que le bonheur, avec qui vouloir fonder une famille, qu’est-ce qu’on réussit dans sa vie.
Une histoire d’amour mais avant tout une magnifique histoire humaine.
Ça sert à quoi d’aimer si tout ce qu’on aime finit par disparaitre ?

Une histoire d'amour
Un spectacle d’Alexis Michalik
Avec Pauline Bression, Juliette Delacroix, Alexis Michalik, Marie-Camille Soyer, et en alternance Lior Chabbat, Violette Guillon et Amélia Lacquemant
Assistante à la mise en scène : Ysmahane Yaqini
Assistée de Clémentine Aussourd
Décor : Juliette Azzopardi
Costumes : Marion Rebmann
Assistée de Violaine de Maupeou
Lumières : Arnaud Jung
Vidéo : Mathias Delfau
Son : Pierre-Antoine Durand
Chorégraphie : Fauve Hautot
Perruques : Julie Poulain
Régie plateau : Laurent Machefert
Assistant régie : Paul Clément-Larosière
Durée : 1h25

Dates et lieux des représentations: 

- Du 9 janvier au 28 mars 2020 à la Scala ( 13, boulevard de Strasbourg, 75010 Paris ) -  Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Téléphone : +33(0)1 40 03 44 30