Pauline

Chroniques du hasard : délicate et lucide Elena Ferrante

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : jeudi 19 décembre 2019 22:14 Affichages : 1820

ferrantePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Entre « Frantumaglia »- recueil d’essais et de lettres paru en ce début d’année, et un nouveau roman, « La vita bugiarda degli adulti » (« La vie mensongère des adultes), paru en Italie début novembre et annoncé en VF pour fin 2020, Elena Ferrante se glisse en librairie en cet automne. Encore et toujours le masque et la plume avec « Chroniques du hasard », petit (moins de 130 pages) recueil réunissant des textes rédigés pour le quotidien britannique « The Guardian » au long de l’année 2018 et délicatement illustré par Andrea Ucini. Ayant mis fin à « L’Amie prodigieuse », sa saga best-seller mondial avec ses héroïnes Lila et Lenù (traduite en plus de quarante langues et plus de dix millions d’exemplaires vendus dans le monde !), la romancière (ou le romancier, allez savoir, avec cette signature qui joue invisible depuis son apparition dans le monde des lettres) confie : « Je ne m’étais jamais mise dans les conditions de devoir écrire par obligation ». 

Dans un préambule titré « Chocs » et daté du 18 mars 2019, elle ajoute : « …organiser ces textes comme s’ils étaient nés d’un projet bien articulé m’a semblé outrecuidant et, pour finir, je les ai laissés classés selon leur ordre de publication. Je n’ai pas voulu dissimuler, surtout à mes propres yeux, leur nature d’inventions occasionnelles- ce qui caractérise d’ailleurs tout ce à quoi nous réagissons chaque jour dans le monde où il nous est donné de vivre ». Donc, un recueil avec cinquante et un textes, ça commence par « Première fois », ça finit par « Dernière fois » et c’est ponctué par des thèmes divers et variés comme « Peurs », « Tenir un journal intime », « Le récit masculin du sexe », « Amies et connaissances » ou encore « Au cinéma » et « Mourir jeune ». Bien sûr, nombreux sont les lecteurs- lectrices qui, après « Chroniques du hasard », espèrent, attendent quelques révélations sur Elena Ferrante. Sur sa véritable identité. Sur sa personnalité. Sur l’écriture. Sur la maternité. Sur le féminisme. Sur l’Italie- là, on sait seulement qu’elle est une adversaire farouche de Matteo Salvini- ancien homme fort du gouvernement transalpin et chef du parti d'extrême droite la Ligue… Mais ils et elles devront attendre un jour hypothétique pour percer le « mystère Ferrante ».
Pourtant, sans avoir l’air d’y toucher, au fil des pages et d’une écriture intelligente et sensible, Elena Ferrante livre en creux un formidable autoportrait intime. Un recueil tout en lucidité et délicatesse qu’on savoure juste pour ce qu’il est, ne s’interrogeant plus sur qui se cache derrière Elena Ferrante, l’un des pseudonymes les plus célèbres dans le monde des livres…

Chroniques du hasard
Auteur : Elena Ferrante
Traduit par Elsa Damien
Editions : Gallimard
Parution : 7 novembre 2019
Prix : 16,50 €

La parole écrite peut engendrer des versions cinématographiques très variées, mais une version cinématographique de haut niveau s'impose avec une telle force et une telle précision, que, une fois produite, elle barre la route à toute autre œuvre de qualité.

De la même autrice :

Frantumaglia. L’écriture et ma vie : Elena Ferrante prodigieuse

L’enfant perdue. L’Amie prodigieuse IV : Elena Ferrante, fin de l’histoire…