Macaroni : un album émouvant sur la transmission sur fond d'immigration italienne

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : mercredi 30 mars 2016 15:31 Affichages : 3208

macaroniPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Certaines histoires prennent le temps de grandir, de mûrir, et revêtent diverses formes avant de nous être livrées. C'est le cas de celle de "Macaroni!" qui débuta d'abord par la compilation de notes que prit Vincent Zabus durant le récit de son amie Inès à propos de son grand-père immigré, Ottavio Rossetto. Le récit devint scénario puis storyboard en compagnie de Renaud Collin, le dessinateur du " Monde selon François" mais la bande-dessinée n'aboutit pas. Entre-temps, le Théâtre des Zygomars, spécialisé dans les spectacles jeune public, demanda à Vincent Zabus de leur écrire une pièce et naturellement l'auteur eut l'idée de reprendre l'idée de ce récit de transmission, d'Alzheimer et d'immigration italienne. Et puis, un jour, avec Thomas Campi, alors qu'ils venaient tous deux de terminer leur deuxième album commun, "Les larmes du seigneur afghan", ils décidèrent de reprendre l'histoire de ce vieux chiant...

" Le vieux chiant", c'est le surnom que donne Roméo à son grand-père. Aussi lorsque son père lui impose une semaine de vacances en tête à tête avec l'aïeul , il explose de colère. Comment va-t-il supporter de vivre dans une maison de campagne aussi inconfortable et sans télé!? Il est tellement étrange ce grand-père bourru qui ferme les rideaux et la porte systématiquement parce qu'il se méfie des voisins. Pourtant, Roméo va apprendre à découvrir son grand-père, notamment sur les conseils de la jolie voisine de son âge, Lucie, mais également en jardinant et en nettoyant la cage du cochon Mussolini. Qui se cache derrière ce vieil homme qui a besoin régulièrement d'un masque à oxygène, sourit quand il cultive ses raisins et a de longues minutes d'absence inquiétantes?
Vincent Zabus a imaginé un scénario découpé en chapitres fort plaisant à lire. Au travers d'une simple semaine de vacances, il brosse, avec délicatesse et pertinence, le portrait d'un être qui a eu l'impression toute sa vie de ne pas être maitre de son destin. La relation du grand-père, du fils et du petit-fils est décrite avec une grande justesse, révélant notamment toute la difficulté de la transmission pour les générations qui ont été habituées à se taire. Thomas Campi dessine les visions d'un homme qui a la mémoire défaillante avec beaucoup de sensibilité et d'esthétisme. Dans cette maison de briques rouges, on sent battre le coeur d'une existence aussi simple que complexe.
Un album séduisant qui pourra être lu et apprécié à tous les âges!

Macaroni!
Scénario : Zabus
Dessin : Campi
Éditions : Dupuis
Parution : 1er avril 2016
Prix : 24€