C’était mieux avant : un album drôle et touchant, pour effectuer un bond dans le temps, au cœur des années 60/70

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : dimanche 17 mai 2020 18:56 Affichages : 367

mieux avatPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Si vous savez que le Tang, c’est du jus d’orange déshydraté, si le nom de Guy Darbois vous rappelle les Dossiers de l’écran, si la recette du gloubi-boulga vous est familière, si un crayon vous évoque immanquablement une cassette à rembobiner, si, en voiture, vous ne pouvez vous empêcher de chercher à lire le numéro de département des plaques minéralogiques, alors, vous êtes probablement né·e dans les années 50/60, et ce livre, qui décortique les années 60/70, va vous plonger dans un voyage dans le temps.

C’était l’époque où l’on portait des sous-pulls en nylon, où il n’y avait qu’un unique téléphone fixe dans le salon (avec un écouteur, quand même, pour espionner ou partager), où des speakerines annonçaient le programme du soir, où le jeudi, on n’avait pas école. On roulait en 4L, en R5 ou en Simca 1000, on offrait un fer à repasser ou un robot ménager pour la fête des Mères – parce que la grande majorité des femmes étaient au foyer et, de toute façon, responsables de la bonne tenue de la maison, de la cuisine, du repassage…

C’était aussi un temps plus joyeux, où, porté·es par l’élan des Trente Glorieuses, on ne pensait pas vraiment au chômage et à la crise, où l’ascenseur social fonctionnait encore un peu, où les nouvelles générations réussissaient mieux que celle de leurs parents.

En décortiquant scènes de la vie quotidienne, expressions, mode vestimentaire et émissions de télévision, Soledad Bravi et Hervé Éparvier nous donnent à (re)vivre une époque. Pour les quinquagénaires, c’est l’occasion de retrouver, avec un brin d’émotion, tous ces détails qui ont fait leur enfance. Pour les moins de 50 ans, c’est la possibilité de découvrir ce qu’était le quotidien de leurs parents, ou de leurs grands-parents. C’est toute la richesse de cette BD, qui offre de partager entre générations, souvenirs et découvertes ! Les plus jeunes apprendront ce qu’était la vie quotidienne de leurs aîné·es, les adultes se replongeront avec délice dans leur jeunesse. Les textes sont drôles, accompagnés par des illustrations toujours justes, qui leur donnent vie.

C’est subtil, c’est amusant, c’est très juste, c’est aussi un moment de pause qui permet de mesurer à quel point le quotidien a changé en une quarantaine d’années !

C’était mieux avant 
Scénario : Soledad Bravi et Hervé Éparvier
Dessin : Soledad Bravi
Éditions : Rue de Sèvres
Collection : BD Ados-Adultes
Parution : 18 mars 2020
Prix : 10,50 €

telephone