Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Troubles : les désirs refoulés en clair-obscur

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 30 décembre 2019 21:46 Affichages : 619

troublesPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Descente par l’escalier en colimaçon direction le sous-sol du théâtre. Portes battantes ouvertes, nous rentrons directement sur la scène, dans la pénombre et une ambiance déjà mystérieuse. Tension palpable, sentiment d’inconfort et de curiosité, nous sommes plongés dans l’univers de la pièce avant qu’elle ne commence. Nous longeons un cercueil en bois, élément de décor présent sur le plateau, avant de regagner nos sièges. Les portes se referment dans le noir intégral avant qu’un vent glacial et intriguant souffle, nous transportant au fin fond des Carpates où l’histoire se déroule. Une jeune femme arrive auprès de ce couvent perdu pour y faire son entrée, elle y rencontre la mère supérieure. Le début d’une nouvelle vie monastique ou d’une descente aux enfers ? Dans ce château immense et perdu, les nuits ne ressemblent pas aux jours et sont l’incarnation des désirs refoulés de chacun dans d’énigmatiques rêves ou cauchemars qui s’y jouent régulièrement. De l’apparition étrange d’une lettre à la mort qui toque à la porte, de la disparition soudaine de la tentation sitôt apparue : de mystérieuses scènes nocturnes se déroulent, engendrant peur et incompréhension dans l’établissement. Qu’est-ce qui révèle de la réalité et qu’est-ce qui n’est qu’imagé et fantasmé au gré des nuits ? Le lieu se prête parfaitement à l’univers dans lequel baigne la pièce et laisse découvrir au fur et à mesure une scénographie sobre mais riche de trouvailles : une grande croix centrale, une porte menant à un retable doré du Christ et les portes centrales par lesquelles monte l’escalier central donnant une belle profondeur de champ à l’ensemble. Cet espace de jeu est magnifiquement mis en lumière par des clair-obscur, des lumières rasantes nous immergeant dans l’univers clérical, des grandes baies plus chaudes pour la lumière céleste de l’escalier ou d’autres plus rouges sur les affres de l’enfer. Ce travail est accompagné d’une bande-son riche, en parfaite adéquation avec le thème. Ecrite à partir de textes littéraires ou théâtraux classiques (Diderot, Shakespeare..), la pièce est portée par un trio de comédiennes apportant justesse de jeu, justesse dans le corps et une belle présence scénique. De cet esprit gothique et vampirique, Troubles aborde la question des désirs refoulés, de la sensualité avec beaucoup d’intelligence, de poésie ou de violence dans le jeu ou les chorégraphies plus douces qu’elle dévoile.

Troubles
Texte et mise en scène: Patricia Piazza
Assistante à la mise en scène : Emma Brest
Chorégraphies : Emma Brest, Mône Marquette, Patricia Piazza
Création lumière : Olivier Bruaux
Assistant : Maximilien Chambe
Avec  Clara Beauvois, Charlotte Jouslin, Patricia Piazza



Dates et lieux des représentations : 
- Les 3, 6, 9 et 17 janvier 2020 au Théâtre du Nord Ouest (13 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris)