Allende, mon grand père : un album de famille émouvant au coeur de l'Histoire du Chili

Écrit par Mar Bresson Catégorie : Cinéma Mis à jour : dimanche 6 décembre 2015 15:55 Affichages : 2195

AllendePar Mar Bresson-Arregui - Lagrandeparade.fr/ Le 11 septembre 1973, un coup d’état brise l’espoir du peuple chilien qui avait élu démocratiquement 3 ans auparavant son premier président socialiste : Salvador Allende. C’est le début de dix-sept années de dictature menée d’une main de fer par Pinochet, d’oppression, de disparitions, mais aussi d’exil pour beaucoup de chiliens. 35 ans après, Marcia Tambutti Allende, petite fille de Salvador Allende - que sa famille surnomme affectivement El Chicho -, va tout faire pour connaître son histoire familiale, restée sous silence ou cachée dans des photos rangées dans une enveloppe au fond du tiroir. Dans sa démarche, elle va solliciter la parole des membres de sa famille : sa grand-mère, Hortensia Bussi, surnommée La Tencha mais aussi sa tante, sa mère et ses cousins. Au fil des témoignages, marqués par l’émotion, et malgré les réticences initiales de sa famille, les souvenirs ressurgissent et petit à petit l’album familial se reconstruit.

Dans ce film documentaire, lauréat de L’oeil d’Or du meilleur documentaire au festival de Cannes 2015, la réalisatrice désire retrouver ce passé arraché et découvrir l’autre Allende, au-delà de la figure politique qui est passée dans le patrimoine universel ( Allende en espagnol signifie "au-delà"), celle de son grand-père. Ce film est le résultat de huit ans de travail acharné, ponctué de moments de doute et
parfois, comme le reconnaît sa réalisatrice, du désir d’arrêter cette quête de vérité. Soutenue par une équipe technique enthousiaste, Marcia Tambutti Allende tente de faire ressurgir les souvenirs enfouis ce jour de septembre 1973 où son grand-père se suicide, se sacrifiant pour ne pas abandonner ce peuple en qui il croyait tant. Lentement, elle rompt le silence tacite de sa famille en questionnant, parfois en provoquant, notamment avec sa tante Béatriz, «Tati», ex-secrétaire particulier de son grand-père qui se suicida elle aussi en 1977, mais ses entretiens se font toujours avec beaucoup de tendresse et de pudeur. Quand apparait le générique de fin, le spectateur est partagé entre l’émotion provoquée par ces témoignages, l’admiration pour le courage et la persévérance de la réalisatrice et presqu’une certaine gène d'être entré si profondément dans l’intimité douloureuse d’une famille. Une invitation passionnante à se plonger dans l’Histoire mais aussi à découvrir la face cachée d’El Chicho. N’hésitez pas à ouvrir cet album!

Allende, mon grand père (titre original: «Allende, mi abuelo Allende»)

Réalisé par Marcia Tambutti Allende
Date de sortie : 9 décembre 2015 (1h37min)