Menu

Une vie et des poussières : une histoire troublante et touchante de Valérie Clo

  • Écrit par Félix Brun

viePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/« Mes enfants m’ont placé dans cette maison de retraite depuis un an. Ehpad, ils disent. Ca fait plus chic. Il paraît que je perds la tête. Que je peux être dangereuse pour moi et, pire encore, pour les autres. » Mathilde va tenir son journal intime… »"je me suis remise à l’écriture. J’avais oublié le plaisir que c’était." Cette ancienne journaliste va faire émerger ses souvenirs, ses secrets, depuis l’enfance pendant la 2ème Guerre Mondiale…le père arrêté, disparu…l’exode en zone libre…l’accueil chez les Marius des paysans…sa sœur Louise…sa mère qui va disparaître à son tour, de confession juive…

Je ne connaissais rien à cette religion qui était écrite en gros sur la carte d’identité de ma mère,[…]. Je n’ai jamais compris pourquoi elle tenait tant à ce passeport pour la mort.

Et puis, Mathilde, meurtrie à jamais, va vivre, grandir dans ce monde d’après-guerre, dévasté mais libre… "la nuit finit toujours par céder à la lumière." Et à l’hiver de son existence, le temps passe lentement, étrange quotidien dans cet établissement, confinée, cantonnée avec Chantal qui a perdu ses repères et la tête…Marcel qui ramène toutes les situations et les discussions à des chansons…Jeannot l’ancien journaliste qui se meut difficilement, assez sourd, assez cabossé… Mais au milieu de cette galerie insolite il y a Maryline, l’aide-soignante, "Elle a une manière d’accompagner ses gestes de paroles appropriées qui vous ôte le sentiment d’être devenue une grabataire inutile à la société." C’est le bout du bout, le temps des bilans, l’immersion dans la solitude et l’isolement, la méditation…"Souvent, j’ai peur pour mes petits-enfants, le monde est devenu si rude. Il est grippé dans une guerre silencieuse et molle sur laquelle nous n’avons aucune prise mais qui fait beaucoup de dégâts." Mathilde ne regarde plus les informations télévisées, "Elles sont agressives et omniprésentes. En boucle toute la journée, elles nous empêchent de penser."

Valérie Clo dans ce roman intimiste et d’un réalisme troublant, détaille ce lieu particulier l’Ehpad souvent décrié pour son inhumanité, souvent dénié, souvent assimilé à un mouroir. Avec une écriture simple et percutante, humour, grinçant parfois, l’auteure décline une leçon de vie, touchante, émouvante. Un livre de circonstance en cette période troublée où l’on remarque enfin le travail et l’abnégation de ces femmes et de ces hommes dans les Ehpad. Un bon moment de lecture, et de réflexion pertinente. « Chassée, repoussée, mal aimée, la solitude gagne du terrain avec le temps, elle envahit l’espace petit à petit, rappelant à ceux qui l’auraient oublié qu’elle est la dernière compagne de l’hiver. »

Une vie et des poussières
Auteure : Valérie Clo
Editions : Buchet.Chastel
Date de parution : 5 mars 2020
Prix : 16€

Acheter ce roman dans une librairie indépendante 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal