Pauline

Le train des orphelins: un émouvant roman où les fils du passé s'entremêlent

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : dimanche 25 octobre 2015 14:24 Affichages : 1700

Le train des orphelinsPar Catherine Verne - La grandeparade.fr/ "Le train des orphelins" est un émouvant roman inspiré de faits réels: de la côte Est américaine au Midwest, 200 000 enfants ayant perdu leurs parents ont été transportés du milieu du XIXè siècle à la crise de 1929 pour être, selon la formule d'usage, "distribués" à des familles d'accueil. Christina Baker Kline a côtoyé par alliance une de ces familles historiques. Belfond publie la traduction en français de la très jolie histoire qu'elle a romancée de ces vécus extraordinaires dont elle a entendu et lu divers témoignages. Dans cette fiction sensible, une octogénaire irlandaise croise la route d'une adolescente en liberté conditionnelle qui va effectuer chez elle des travaux d'intérêt général. Les fils de leurs passés s'entremêlent aussitôt, car leurs mémoires ont enregistré de semblables brimades, des traumatismes identiques, à savoir ceux qui dans toutes les langues, à toutes époques, hantent qui sait ce qu'est être orphelin, et balloté de famille en famille. Une trame chaleureuse et réparatrice les unit bientôt, tandis que l'une rend service à l'autre dans le cadre anecdotique du rangement d'un... grenier - lieu, s'il en est, gardien des mémoires, comme par hasard.
Hymne à l'amour qui rapproche ceux qui s'adoptent indépendamment des liens du sang, hommage aux survivants de cette extrême et viscérale solitude corrolaire de tout orphelinat, ce roman est un roman du lien surtout: il tisse une passerelle transgénérationnelle et interculturelle à convoquer ainsi les marqueurs d'une époque et ceux d'une autre, telle la Grande dépression et les années 2000, ainsi que les événements décisifs d'une vie ordinaire à l'autre sur fond de sensibilité commune. En résulte un dialogue tendre entre pendentif irlandais et tatouage amérindien, livres poussiéreux et site web, jeunesse rebelle et vieillesse espiègle. Car dans les paysages affectifs, il est, hors des rails tout tracés, quelques ponts d'aventure où des passagers descendus de train pour rejoindre ceux dont ils ont été séparés, connaissent plus loin certes, plus tard mais un jour enfin, la joie sans égale des retrouvailles.

Le train des orphelins

Auteur: Christina Baker Kline
Traduction:  Carla Lavaste
Editions: Belfond
Parution: 1er octobre 2015
Prix: 20,50 euros