Pauline

Forêt obscure : Nicole Krauss toute en métamorphoses

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mardi 21 août 2018 11:22 Affichages : 934

kraussPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Toujours un événement, la sortie d’un roman de l’Américaine Nicole Krauss ! Et la confirmation avec la VF de son quatrième roman, l’enthousiasmant « Forêt obscure » (pour lequel elle aurait signé un contrat de 4 millions de dollars- environ 3,2 millions d’euros !). Celle qui, à 44 ans, a été présentée comme « la plus énigmatique des écrivains américains du moment » et encensée par la critique pour « L’Histoire de l’amour » (2006) propose une promenade dans le désert où l’on croisera le fantôme de Franz Kafka, l’auteur de « La Métamorphose » (paru en 1915). Dans cette déambulation désertique, on est avec Jules Epstein- richissime New Yorkais, parti à Tel Aviv, disparu dans le désert israélien après avoir bazardé sa fortune, sa réputation et sa famille- les mirages ne lui ont pas dit de faire demi-tour. Avec Nicole, aussi- écrivaine américaine en proie au vertige de la page blanche et confrontée à l’échec de son mariage (de nombreux éléments rappellent immanquablement la vie de Nicole Krauss…). Elle part à Tel Aviv, décide de séjourner à l’hôtel Hilton où, enfant, elle passait ses vacances. Elle est convaincue que, là, elle va retrouver sérénité et goût de vivre. Un jour, un professeur de littérature lui propose une mission particulière. Dans le désert, croisera-t-elle Jules Epstein ? Un livre entre réalité et fantastique pour une romancière toute en métamorphose… 

Dans cette « Forêt obscure »- titre inspiré à la romancière par « L’Enfer », la première partie de « La Divine Comédie » (écrit entre 1304 et 1321, publié en 1472) de Dante, Nicole Krauss a voulu « faire entrer ce chaos qui nous entoure, et dont nous sommes constamment détachés par l'ordre qui règne. Le défi formel de ce livre était donc en effet de faire vivre le chaos, d'interroger en tous cas les limites de la fiction lorsqu'elle est confrontée à l'informe. Comme l'individu doit se transformer, rompre avec ce qu'il était pour évoluer, la fiction doit dépasser les formes anciennes, se mouvoir, pour parvenir à survivre, et pour cela, elle doit, comme les êtres, passer par le stade de l'informe, en attente de la future forme ». Avec une maîtrise narrative étourdissante, Nicole Krauss pose nombre de questions- sur l’intime, sur la métamorphose,… et elle prend plaisir à ne pas y répondre. Une seule certitude en sortant de la « Forêt obscure » : après la métamorphose, la renaissance…

Forêt obscure
Auteur : Nicole Krauss
Editions : L’Olivier
Parution : 16 août 2018
Prix : 23 €