Pauline

Quand la forêt brûle : de la nécessité d'un environnement plus intégratif et harmonieux

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : samedi 14 décembre 2019 18:27 Affichages : 563

quand la forêt brûlePar Catherine Verne - Lagrandeparade.com/ Les incendies ravageant notre planète constituent un événement dont il convient d’appréhender la portée significative, et pas seulement sur un plan écologique. Une tâche à laquelle s’attelle Joëlle Zask, professeur de philosophie, dans le présent ouvrage en questionnant notre rapport culturel au feu. La nature complexe et exceptionnelle des sinistres dont nous sommes contemporains a de quoi bouleverser nos représentations communes et habituelles à plus d’un titre. D’abord, il est délicat de discerner dans la manifestation d’un feu de forêt ce qui relève d’un interventionnisme humain de ce qui émane spontanément de la nature. Certes l’industrie forestière ruine par exemple la biologie sauvage mais la Terre s’enflammait avant l’avènement d’homo erectus. Ensuite, l’impériosité des mégafeux nous confronte à nos limites en termes de domination technologique et si plus rien ne repousse après leur passage, voilà qui expose les générations futures à un défi inouï pour conserver une terre arable et baignée d’eau d’autant que des criminels envisagent volontiers le feu comme une arme de terrorisme. Démythifiant l’idéologie tenace qui érige l’homme en maître et possesseur de la nature, l’intellectuelle pour autant ne préconise pas une idéalisation romantique des espaces vierges, mais plutôt l’élaboration de nouveaux paradigmes de pensée, et donc d’agir. A cette fin, Joëlle Zask suggère un type de relation avec notre environnement plus intégratif et harmonieux, qui emprunterait sa sagesse au modèle aborigène du Nord australien. C’est que l’écologie requiert une culture du feu appropriée aux catastrophes annoncées dans le contexte du réchauffement climatique, lesquelles ne sont pas que d’ordre matériel : perdre sa terre et son habitat dans un incendie et se trouver subitement privé des repères du paysage environnant son quotidien, voilà des drames qui causent de graves traumatismes chez les animaux désorientés comme dans la psychologie humaine. Un mégafeu est ainsi un phénomène total dont l’intelligibilité et la gestion subtile convoquent urgemment un front solidaire de compétences interdisciplinaires, du pompier au paysan et de l’ingénieur à l’anthropologue pour repenser notre rapport à la nature.

Quand la forêt brûle
Auteur : Joëlle Zask
Editions : Premier Parallèle
Parution : 22 août 2019
Prix : 17 €