Lennon : un trio de choc pour une brillante thérapie en vignettes

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : mardi 1 décembre 2015 22:57 Affichages : 3010

LennonPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ David Foenkinos à la plume, Eric Corbeyran au dessin et Horne au scénario, nous invitent avec autant de pertinence que de sensibilité et de causticité à rencontrer Lennon autrement. Quel privilège assurément pour un fan - et qui ne l'est pas? - d'entrer dans l'intimité de ses conversations avec sa psy, au Dakota building à New-York !

Les confessions débutent alors que Yoko est enfin enceinte, après plusieurs fausses couches. John, " aspirant à devenir (pour Sean) le père qu'il n'a pas su donner à son premier fils (Julian)", a envie de se " libérer de toutes les saloperies" dont l'existence l'a marqué. Si, en effet, l'icône internationale est montée au faîte de la plus grande gloire, il a été abandonné très jeune par des parents irresponsables et égoïstes et laissé en pension chez Mimi, la sœur de sa mère, et son mari Georges. Des années plus tard, lorsqu'il aura réussi à retrouver une complicité avec sa mère, elle lui sera ravie par la Faucheuse, renversée par un chauffard de taxi. Ce biopic revient sur la genèse et les années délirantes du succès des Beatles, la relation sans éclat de John Lennon avec Cynthia, la mère de Julian, le sexe facile avec les fans, la drogue de plus en plus dure, la relation avec Paul McCartney, de la fusion et la complicité des débuts à la séparation du groupe et aux rancœurs ...et puis la révélation, Yoko, avec laquelle rien ne sera jamais plus pareil....
Tenu par un texte de haute qualité qui analyse avec autant de finesse que d'humour - souvent grinçant - la destinée singulière de cette pop-star, ce roman graphique attire d'abord par le ton sincère prêté au personnage éponyme. Les mots sont accrocheurs, stimulent l'esprit et délivrent un visage passionnant de John Lennon. Découpé en chapitres aux titres percutants, cette autofiction s'accompagne d'un scénario efficace et d'un graphisme séduisant tout en noir et blanc qui colore l'ensemble d'une nostalgie qui sied bien aux souvenirs fantasmés que toutes les générations véhiculent de cette bande de quatre garçons britanniques qui ont conquis le monde de leurs refrains...
À offrir et à s'offrir les yeux fermés...le charisme de Lennon s'est emparé de ces pages et, évidemment, à la fermeture du bouquin, on fredonne "Let it be", "Imagine", "All you need is love"...et on fonce vers ses 45 tours.

Lennon
Éditions: Marabulles
Texte: David Foenkinos
Scénario: Horne
Dessin: Eric Corbeyran
Prix: 17,90€ - Parution: 12 novembre 2015