Menu

Les indésirables : un récit remarquable, hommage à la liberté et à la dignité, où les individus portent le poids des traumatismes familiaux

  • Écrit par Sylvie Gagnère

Rue de SèvresPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Kiku est une jeune Américano-japonaise de 16 ans. Alors qu’elle est en vacances avec sa mère à San Francisco, celle-ci l’entraîne dans Japan Town, à la recherche de la maison où a vécu sa grand-mère. Kiku a grandi coupée de son héritage japonais, n’a jamais appris la langue de ses ancêtres et ne sait pas grand-chose de l’histoire de sa famille, qui cultive le goût du secret.

L’endroit où se trouvait la maison est devenu un centre commercial et tandis que Kiku attend sa mère partie l’explorer, une curieuse brume l’entoure, la propulsant dans les années 40, dans une salle de concert où une violoniste donne un récital. Ramenée à sa propre réalité, Kiku ne comprend pas ce qui lui est arrivé. Ces étranges voyages temporels vont se reproduire, la projetant cette fois-ci dans un camp de détention, aux côtés de sa grand-mère, alors jeune.

Le récit de Kiku Hugues est autobiographique, en forme d’hommage à une aïeule qu’elle n’a pas vraiment connu. Il permet de s’intéresser à un pan souvent méconnu de l’histoire américaine : au lendemain de Pearl Harbor, 120000 citoyens japonais ou américano-japonais sont déportés et regroupés dans des camps. Déchus de leurs droits civiques par leur propre gouvernement, ils sont accusés d’être des ennemis de la nation et survivront tant bien que mal, dans des conditions très sommaires et sous haute surveillance.

L’aspect fantastique de la BD est remarquablement mené et plonge le lecteur au cœur du récit. La jeune Kiku s’approprie petit à petit l’histoire de sa famille, renouant les liens avec sa mère en exhumant un passé douloureux. L’album questionne les traumatismes familiaux qui se transmettent de génération en génération, les traces qu’ils laissent en chacun, même et surtout s’ils ne sont pas évoqués. L’oubli volontaire de la langue native, l’acculturation pour se fondre dans une nouvelle identité… L’autrice ne se contente pas de dénoncer les choix terribles effectués par le gouvernement américain, elle les met en parallèle avec des faits actuels, des politiques d’exclusion et de méfiance de l’étranger qui se développent à nouveau. Ne pas oublier, transmettre, sont les clés pour combattre la haine et le rejet de l’autre.

Le récit est très juste, adapté à une lecture par des adolescents, mais qui plaira aussi aux adultes, grâce à un fond solide, une narration tour à tour tendre et violente, qui permet de ressentir autant que de réfléchir.

Le graphisme est simple, et propose pourtant des images fortes, qui marquent l’imagination et donnent vie à des personnages fouillés.

Un album indispensable pour découvrir un pan méconnu de la Seconde Guerre mondiale, intelligemment mis en relation avec l’actualité.

Les indésirables
Scénariste et dessinatrice : Kiku Hugues
Éditions : Rue de Sèvres
Collection : BD Ados-Adultes
Parution : 6 janvier 2021
Prix : 18 €

ACHETER CETTE BD DANS UNE LIBRAIRIE INDEPENDANTE 

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal