Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Choses vues : discours d’un siècle, pensées littéraires d’un génie

Écrit par Victor Waque Catégorie : Théâtre Mis à jour : dimanche 2 février 2020 22:10 Affichages : 938

choses vues Par Victor Waqué - Lagrandeparade.com/ Adaptation du recueil éponyme de Victor Hugo « Choses vues », la pièce jouée au Théâtre de Poche nous plonge dans la tête d’un penseur, écrivain, poète, homme politique, aux multiples talents. Avec son regard acéré et sa facilité à décrire des événements des plus anodins aux plus grandiloquents avec superbe, la pièce de théâtre dépeint depuis la plume de Victor Hugo le 19eme siècle, ses questions, ses paradoxes et sa splendeur. Plus encore c’est la pensée intime de l’écrivain que nous découvrons. Interprété avec brio, nous plongeons avec délice dans la pièce.

Le recueil « Choses vues » a été constitué post-mortem. Il mélange un fatras de notes, d’observations, de remarques, de témoignages, autant anecdotiques que majestueux. On découvre sa rencontre avec Napoléon III. Une banale conversation avec un serviteur. Chaque événement devient un moment grandiose. Victor Hugo, avec son vocabulaire d’une autre époque mais d’une si grande puissance, nous plonge en quelques mots dans un univers.

La pièce de théâtre est donc un choix de textes, écrits et vécus au 19eme siècle. Ils transportent dans cette époque où les hommes ont des métiers disparus, où le moyen de transport est le fiacre, où les hommes politiques sont escortés par un escadron de cavalier. Nous entrons dans l’histoire par des petites histoires, tandis que les grands noms se retrouvent dans des récits cocasses. Nous découvrons par ces différents récits la vie multiple de Victor Hugo. Une époque révolue savoureuse sous la plume de l’Homme-siècle.

La pièce « Choses vues » montre tout le génie de Victor Hugo pour l’écriture et la pensée. Les mots s’enchaînent dans une musique que le théâtre élève. Les phrases transportent immédiatement dans un lieu, avec des odeurs, des couleurs, et une atmosphère. Les mots littéraires se mélangent avec un langage presque parlé. L’humour, le sérieux, la philosophie, l’amour, la mort, tous les thèmes passent sous sa plume, toutes ses réflexions écrites sur un bout de papier valent tous les textes travaillés. Victor Hugo s’émerveille de tout. Nous nous émerveillons de Victor Hugo.

Si les textes sont hors du commun, leur transposition sur scène est absolument réussie. Les deux comédiens Jean-Paul Bordes et Christophe Barbier, utilisent tout leur talent de déclamateur, chacun avec son style. D’un côté Jean-Paul Bordes, sensible, bourgeois, émotif, émerveillé, de l’autre Christophe Barbier rationnel, intelligent, consciencieux, lucide. Deux êtres qui parlent pour un seul.
Les comédiens n’incarnent pas Victor Hugo. Ils sont des passeurs. Ils s’amusent de voir l’impact du texte sur nos esprits comme sur le leur. Ils sourient et ont les yeux qui brillent devant autant de génie littéraire. Ils monologuent souvent, se répondent parfois, sans mouvements excessifs, sans surjouer, car ce sont avant tout les mots qui nous transportent, et les intonations qui leur donnent vie.

Sur scène, des textes manuscrits de Hugo avec sa belle écriture traversent l’espace. Ses dessins à l’encre noire exposés répondent bien au texte joué. Puissant. Dynamique. Point de décors trop chargés, points de mouvements inutiles. Comme l’écriture de Victor Hugo, comme son esprit, la scène est organisée, non surchargée. Elle ne nous éloigne pas du principal. Les mots.

« Choses vues » est un spectacle inspirant, ode à la langue française, récit historique, et surtout un bon moyen de découvrir Victor Hugo sous un jour particulier : le sien !

Choses vues

Texte : Victor Hugo 
Avec Christophe Barbier et Jean-Paul Bordes
Mise en scène : Stéphanie Tesson 

Décor : Marguerite Danguy des Deserts 
Costumes : Corinne Rossi
Lumières : François Loiseau
Assistante : Émilie Chevrillon

Dates et lieux des représentations: 

- Jusqu'au 5 avril 2020 au Théâtre de Poche Montparnasse - 75006 PARIS