Menu
RSS

Le guerrier des Altaii : un roman bourré de testostérone, à réserver aux amateurs du genre

  • Écrit par Julie Cadilhac

guerrierPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Dans la Plaine, les fiers Altaii sont inquiets : les points d’eau sont à sec, quand ils ne sont pas saccagés, la famine menace, les cornes-crocs se font plus nombreux, les mauvais présages se multiplient.

Wulfgar est un chef parmi les guerriers Altaii et il entend bien protéger son peuple, malgré la prédiction d’une Sœur de la Sagesse, qui annonce la guerre et la destruction. Mais c’est sans compter avec les reines-jumelles, les Très-Hauts et les sorcières. La Vagabonde Elspeth pourrait bien détenir les réponses aux problèmes des Altaii, mais ses solutions pourraient aussi hypothéquer leur avenir. Ce que décidera Wulfgar scellera le destin des Altaii : il les sauvera ou provoquera leur chute. Si le souffle épique de l’auteur du cycle de La Roue du Temps est déjà présent dans ce roman de jeunesse, l’ensemble souffre d’un manque de rythme, de héros trop stéréotypés et d’un back-ground famélique qui laisse le lecteur sur sa faim. L’ambiance à la Conan – guerriers puissants, femmes dévêtues, méchants odieux et testostérone à la pelle – séduira les amateurs du genre, mais rebutera les autres. Les personnages sont classiques, sans nuances véritables et l’on a un peu de mal à s’y attacher, et même à s’y intéresser. Quant aux héroïnes, il ne faut guère compter dessus : femmes esclaves, à la merci et au service des hommes, ou cruelles despotes assoiffées de pouvoir qui vont mal finir, elles ne sont guère gâtées. Le rythme n’est pas toujours au rendez-vous et l’intrigue avance par à-coups. Certains éléments, qui attisent la curiosité, ne sont qu’effleurés, mais pas réellement utilisés (les Très-Hauts par exemple, ou encore les Vagabondes, venues d’autres mondes). Jordan avait explicité son souhait de ne pas voir publier cet écrit de jeunesse, sans doute conscient de ses failles. Et les bons côtés – l’écriture nerveuse et très visuelle de Jordan, son talent pour les scènes épiques, ne font finalement que souligner les faiblesses de l’ensemble et laissent le lecteur quelque peu frustré. Un roman toutefois distrayant, pour ceux que ne rebuterait pas un univers testostéroné à mort !

Le guerrier des Altaii
Auteur : Robert Jordan
Éditions : Bragelonne
Collection : Fantasy
Parution : 22 janvier 2020
Prix : 25 €

Les bonus de Monsieur Loyal