Pauline

La tête sous l’eau : Olivier Adam et le retour de Léa…

Écrit par Serge Bressan Mis à jour : samedi 25 août 2018 15:28 Affichages : 2556

Olivier AdamPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Auteur de belle et bonne réputation avec entre autres le prix Goncourt de la nouvelle, Olivier Adam se glisse dans les rayons « littérature jeune adulte » avec « La tête sous l’eau ». C’est d’ailleurs dans ce genre qu’on l’avait découvert en 2000 avec « Je vais bien, ne t’en fais pas ». Cette fois, direction la Bretagne- précisément, à Saint-Lunaire, station balnéaire des Côtes d’Armor où la famille habite depuis peu. Le narrateur prénommé Antoine raconte la reconstruction de cette famille « fracassée contre le mur de la peur et du chagrin ». La reconstruction de ses parents, la sienne, celle de sa sœur Léa « faible et friable » qui avait disparu, qui est revenue de « l’enfer »- on imagine qu’elle a été séquestrée, elle ne parle pas. A proximité, rugit une mer tumultueuse. C’est le temps de l’adolescence, de ses premiers émois, des secrets dont celui de Léa et de son amour inconditionnel à qui elle envoie des déclarations par mail. On lit : « Léa a menti à Jeff, à mes parents. Elle a voulu fuguer. Mes parents ont refusé de la laisser partir seule pour Paris. Ma mère s’est fait gauler dans les bras de son amant. Mon père a décidé tout seul de nous arracher à nos vies parisiennes et n’a tenu aucun compte de nous là-dedans. On pourrait remonter loin comme ça. Tout le monde a sa part… » L’intrigue est solide, Olivier Adam sait jouer avec les codes du roman policier- et il ne s’en prive pas. Pour ces jeunes adultes que « la mer a sauvés de la folie », il y a du mystère, des têtes sous l’eau…

La tête sous l’eau
Auteur : Olivier Adam
Editions : Robert Laffont
Parution : 23 août 2018
Prix : 15 €