Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Un contrat : un huis-clos sous tension, teinté d’humour noir et très juste

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 13 janvier 2020 07:14 Affichages : 708

un contratPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Cabinet d’un psychanalyste. Un homme entre. Il souffre de crises d’angoisse, dont les conséquences pourraient s’avérer fâcheuses, voire fatales. Une lutte sourde s’engage immédiatement, tant et si bien que le thérapeute refuse de se lancer, tente d’expliquer que la thérapie est un « contrat » signé entre le patient et celui qui le reçoit.

Oui, mais voilà… L’homme n’est pas n’importe qui. Chef mafieux, il n’entend pas accepter ce refus, et expose sa propre définition du mot « contrat ». Le psychanalyste n’a pas le choix, il doit accompagner ce drôle de client. Et après tout, tout le monde a le droit d’être soigné, non ?

Entre secret professionnel et loi du silence, le combat sera féroce, à la manière d’une partie d’échecs dont l’enjeu serait la vie ou la mort. Chacun des protagonistes va tenter de survivre à cette confrontation.

Tonino Benacquista livre ici un texte superbe, à la tension constante, mais teinté d’humour noir. Cet auteur reconnu de polars signe avec Un contrat sa seule pièce de théâtre, ce qu’on ne peut, au vu de la qualité de celle-ci, que regretter ! Huis clos féroce, dialogues incisifs, fin inattendue, elle explore l’âme humaine, ses failles, ses désirs, ses remords, ses accommodements, avec une justesse remarquable.

Olivier Douai campe avec maestria un mafieux tout en contradictions, tandis que Patrick Séminor joue avec brio ce psychanalyste embarqué malgré lui dans une aventure qui le déstabilise. Les deux comédiens sont excellents, permettant au spectateur de ressentir la tension du récit, les doutes et les colères des deux hommes. Une mise en scène sobre et efficace donne le ton d’un spectacle où la part belle est accordée aux mots, aux silences aussi.

À recommander chaudement !

Un contrat 
Auteur : Tonino Benacquista
Mise en scène : Stanislas Rosemin
Lumières : David Ripon
Avec : Patrick Seminor, Olivier Douau
Durée : 1h20

Dates et Lieu des représentations : 
- Du 2 janvier au 21 mars 2020 : jeudi, vendredi, samedi à 20h30. Relâches les 23, 24 et 25 janvier au Théâtre du Gymnase – Marie Bell – 75010 Paris

un contrat