Menu

J'ouïe sons, j'ouïe sens

Puissent les mots poursuivre leur course sans moi

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 3429

pleursPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Ne sait plus quoi faire de tout ce qu'elle écrit, à droite à gauche, sur un coin de zinc, à même le sol, le sable, ta peau, le matin, le soir, à midi quand il fait si chaud, quelle idée! à l'ombre au soleil déjà sous ton regard sans chapeau et pas plus loin que le bout de son nez sans lendemain mais la vie devant elle... encoreencoreencore des mots! Mais où vont-ils chercher tout ça?

Lire la suite...

Il faut lire

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 2945

Il faut lirePar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Il faut lire en rat -comme on a pensé puis écrit, si possible déjà. En rasant le monde de son centre chaud à sa frange usée. Le museau contre la vitre, le binocle astiqué, l'oeil ne lâchant rien. Au tamis, sans relâche repasser son ouvrage, à la façon patiente et rageuse du chercheur d'or en terres promises. Lire la suite...

Je suis circonflexe !

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 3050

Arnaud TaeronPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ La réforme d'âne supprimant l'accent moustachu qui chatouillait la verve française me laisse rêveuse...L'écriture perd son "hirondelle" ainsi que l'appelait Jules Renard. J'aimais bien les regarder par la fenêtre, ces oiseaux de bonne augure, coiffer de chapeaux pointus le faîte du théâtre en face et ponctuer mon ciel d'arêtes joyeuses, tels les bâtons des croches en musique qui font danser les pylônes à l'horizon sonore. Tout sera donc muet.

Lire la suite...

J’ouïe sons, j’ouïe sens : peut-on chanter vrai en chantant faux ?

  • Écrit par Lapsus & Romulus
  • Affichages : 3124

Arnaud TaeronPar Lapsus & Romulus - Lagrandeparade.fr/ Chanter faux, quand on est chanteur, c’est comme servir un plat trop salé quand on est cuistot. C’est pas bien, c’est pas beau, c’est pas bon. Voilà pourquoi il existe dans les cuisines des studios d’enregistrement de notre monde moderne, un truc qui s’appelle l’auto-tune. Tu n’en as peut-être jamais entendu parler, mais tu l’as sûrement entendu chanter. Surtout si tu aimes David Guetta qui est à l’auto-tune ce que Mac Do est au cholestérol, un infatigable promoteur. Alors, qu’est-ce que c’est que ce machin ? C’est un logiciel de correction de tonalité en temps réel qui permet au brailleur approximatif et à la chanteuse débraillée d’aligner les fausses notes, sans en payer l’addition. Mais en réglant l’audition.

Lire la suite...

À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal