Nés comme ça : des histoires bizarres (weird), profondément humaines et radicalement étrangères, à découvrir absolument

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : vendredi 3 janvier 2020 06:41 Affichages : 772

sixbrumesPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Une fois n’est pas coutume, nous allons vous parler d’un recueil de nouvelles que vous ne trouverez pas facilement en France. Et pour cause, l’auteur, mais surtout l’éditeur, sont québécois. Vous pourrez toutefois le commander en ligne, et cela en vaut vraiment, vraiment, vraiment la peine !

Douze nouvelles composent ce livre, certaines déjà publiées (revue Solaris ou Brins d’Éternité), d’autres inédites. En général, dans un ouvrage de ce type, il y a quelques textes que vous adorez, quelques-uns que vous aimez bien, et un certain nombre d’autres qui ne vous inspirent, au mieux, qu’indifférence. Pas ici. Ici, nou avons, b ien sûr, préféré certaines, mais aucune ne nous a laissés sur le bord de la route, tant la maîtrise de l’auteur est grande.

Belle illustration avec Les olives de Mélanie, un récit parfaitement loufoque où un genre de pirate débarque sur une planète pour y voler le bien le plus délicieux qui soit : des olives ! C’est absurde, c’est drôle, et le décalage entre ce personnage et le monde dans lequel il atterrit (qui ressemble vraiment à notre bonne vieille Terre) est plein d’humour.

Mais Dave Côté peut aussi raconter des histoires poignantes, où se rencontrent des êtres tellement différents qu’ils ne peuvent se comprendre, des êtres parfaitement improbables, comme son Monsieur Gâteau, dans la nouvelle du même nom. Monsieur Gâteau est fait entièrement de pâtisseries, a des intestins en réglisse, se dore à la porte du four. Cela pourrait être ridicule, c’est émouvant. Monsieur Gâteau est seul, le monde extérieur le terrifie ; on a peur pour lui, avec lui, l’auteur rend crédible et humain son personnage.
Dans la même veine, L’homme aux chiots évoque un homme dont les mains sont en fait des chiots. Improbable ? Oui, bien sûr. Incroyable ? Non, parce que Côté propose un récit quasi chirurgical, détaillant les moindres détails d’une relation amoureuse de cet homme. Avec son écriture au scalpel, il réussit le tour de force de suspendre immédiatement l’incrédulité du lecteur pour l’entraîner dans son monde, intéressant et dérangeant.

En prison décrit par le menu l’horreur ressentie par un père, qui porte un trou noir au milieu du dos, comme son père avant lui, et qui causera son malheur. Vortex émeut aux larmes, en explorant les blessures de deux adultes qui n’ont pu guérir de leur enfance, manipulés et prisonniers des choix d’autres personnes.

D’une histoire d’amour tragique et obsessionnelle (Emma), à l’orgueil blessé d’un colon planétaire (Le Talent d’Ati), ou la rencontre improbable avec de curieux jardiniers (Casseur de branches), chaque nouvelle transporte le lecteur dans un monde étrange, radicalement différent et magnifiquement proche. Dave Côté n’explique pas, il pose son univers et nous emmène en voyage. Un voyage où les personnages doivent faire face à leur réalité, aussi bizarre, étrangère ou redoutable qu’elle puisse être. Ils sont nés comme ça et doivent s’y adapter. Et l’on trouve en filigrane des interrogations puissantes sur l’identité, la solitude, l’intégration à la société malgré (ou grâce ?) à sa différence, le rapport aux autres.

Nés comme ça amuse, bouscule, dérange, s’incruste en vous, donne naissance à des visions proprement incroyables, auxquelles vous allez pourtant croire. La part de mystère qu’il se plaît à laisser dans ses textes – vous n’obtiendrez pas de lui des réponses aux pourquoi, comment ? – apporte une force encore plus grande à ses mots. Ne passez pas à côté de ce nouvelliste formidablement doué !

Nés comme ça 
Auteur : Dave Côté
Éditions : Six Brumes (Québec)
Parution : 22 octobre 2018
Prix : 25 $

Le site des Six Brumes