Menu

Qui sème le vent : un roman bouleversant et magnifique de Marieke Lucas Rijneveld

  • Écrit par Félix Brun

Qui sème le ventPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Dans une ferme laitière isolée des Pays-Bas Parka a 10 ans ; sa fratrie est composée de deux frères plus âgés, Matthies et Obbe, et d’une petite dernière Hanna. Ses parents sont des protestants rigoristes, très pratiquants, le père « avale la parole de Dieu sans mâcher ».

A quelques jours de Noël, Matthies va faire du patin sur le lac voisin…il n’a pas voulu emmener Parka…celle-ci, vexée, décline dans sa colère une sinistre supplique…elle implore Dieu d’emporter Matthies plutôt que son lapin probablement condamné à être servi au repas du réveillon…Et Matthies se noie, la glace a cédé sous le poids du patineur ! Parka sombre dans un sentiment de culpabilité; la famille est engluée dans cette religion qui dénie et refuse toute forme de manifestation de la douleur et du deuil. « Nous grandissons avec la Parole, or les paroles font de plus en plus défaut à la ferme. » Les parents s’enferment dans un isolement, une solitude, un abandon, une paralysie, laissant Obbe, Parka, Hanna donner libre cours à leur imagination, leurs fantasmes, leur souffrance, leur détresse. "On lit beaucoup, elle (Hanna) et moi on aime les héros, on les amène dans nos têtes, là où l’on écrit la suite de leurs histoires en nous attribuant le rôle principal. » Parka narre avec ses yeux et son esprit d’enfant cette tragédie familiale qui s’aggrave avec la perte totale du cheptel contaminé par la fièvre aphteuse…tout se délite dans ce cercle familial… Comment Parka va-t-elle supporter et surmonter la disparition de son frère aîné ?

Marieke Lucas Rijneveld, avec simplicité et sincérité, non sans humour, signe un remarquable récit. La narration de Parka est spontanée, illustrée de métaphores choisies ; elle donne à la fantaisie et aux questions de l’enfance une acuité et une perspicacité saisissantes. Comment les nichons des filles poussent ?...grâce au regard soutenu des garçons à l’endroit de la poitrine… ! Des réflexions pertinentes sur la mort, la religion, le deuil, l’éducation des enfants, l’apprentissage de la vie. « De fait, j’ai découvert qu’il y a deux façons de perdre la foi : soit on perd Dieu en se trouvant soi-même, soit on le perd en se perdant soi-même. » Un roman bouleversant et sombre d’un désastre familial ; un livre magnifique traduit en 19 langues. Un très grand moment de lecture.

Qui sème le vent
Auteur : Marieke Lucas Rijneveld
Traduction : traduit du néerlandais (Pays-Bas) par Daniel Cunin
Editions : Buchet.Chastel
Date de parution : 20 août 2020
Prix : 20€

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal