Dans les poches : Jonathan Littell, Joyce Carol Oates, Philippe Torreton et Aiden Truhen

Écrit par Serge Bressan Mis à jour : jeudi 17 octobre 2019 05:24 Affichages : 1127

littelPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Dans les poches de Serge Bressan...

 

« Une vieille histoire. Nouvelle version » de Jonathan Littell
Un premier texte, publié en 2012- deux chapitres pour « Une vieille histoire ». Et puis en 2018 « Une vieille histoire. Nouvelle version », le roman du Franco-Américain Jonathan Littell, prix Goncourt 2006 pour son premier roman- « Les Bienveillantes ». Littell, le retour… et l’événement par les thèmes abordés et la forme romanesque qu’il a choisie. On a là un écrivain qui ne fait pas « classique ». Il y a la famille, le couple, la solitude, le groupe ou encore la guerre dans des lieux, des territoires et des décors comme une maison, une chambre d’hôtel, un studio, une ville ou encore une zone sauvage, là où se jouent les rapports humains. Il y a aussi un narrateur (homme, femme, hermaphrodite, enfant) qui sort d’une piscine, qui se change et qui court dans un couloir gris. Des portes s’ouvrent… La course. Et ça recommence, encore et encore. Variations sur un même thème. Ça ne l’est pas tout à fait, parce que ça permet d’explorer la pulsion quelle qu’en soit la forme…

Une vieille histoire. Nouvelle version
Auteur : Jonathan Littell
Editions : Folio / Gallimard
Parution : 10 octobre 2019
Prix : 8,40 €

oates« L’homme sans ombre » de Joyce Carol Oates
L’Institut de neurologie de Darven Park, Philadelphie. On est en 1965. Là, travaille une jeune chercheuse, elle s’appelle Margot Sharpe. Elle vient d’accueillir un nouveau patient, Elihu Hooper, le fameux « E.H. ». A son arrivée à l’Institut, il a 37 ans, porte bien et beau mais a contracté une infection qui lui a grillé quasi totalement la mémoire- en effet, il a une mémoire immédiate de soixante dix secondes…C’est « L’homme sans ombre » de l’Américaine Joyce Carol Oates, auteure à la production vertigineuse. Cette fois, elle s’est plongée dans le monde de la neurologie. Et sur le thème pointu de la perte de mémoire. L’amnésie… C’est l’histoire de Elihu et Margot. Durant des années, parce que séduite et attendre, la chercheuse va essayer de percer le mystère, de réactiver les souvenirs bloqués. Une fois encore, d’une écriture aussi fine qu’élégante, Joyce Carol Oates a écrit un roman implacablement bouleversant. Encore une fois, une belle leçon de littérature…

L’homme sans ombre
Auteure : Joyce Carol Oates
Editions : Points / Seuil
Parution : 3 octobre 2019
Prix : 8 €

 

 

torreton« Jacques à la guerre » de Philippe Torreton
Bien sûr, il a reçu, entre autres, un César du meilleur acteur en 1997 et un Molière du meilleur comédien en 2014. Ex- sociétaire de la Comédie-Française, Philippe Torreton est une « valeur sûre » du ciné-télé-théâtre français. Mais il est aussi un écrivain du meilleur niveau- il a affolé les classements des best-sellers en 2014 avec « Mémé » (plus de 250 000 exemplaires vendus en France). Il a récidivé en 2018 avec « « Jacques à la guerre- après l’évocation de sa grand-mère, c’est là un hommage au père. Vibrant, émouvant… le portrait d’un homme qui, enfant en Normandie, a subi la guerre et qui, des années plus tard, a été envoyé « faire la guerre » en Indochine. De 1939 à 1956, seize années de guerre. « Je ne pense pas qu'il avait envie d'aller de se battre, confie Philippe Torreton. Ce n'était pas le genre à avoir envie de casser la gueule à qui que soit ». Mais voilà, l’absurdité du monde a pris de plein fouet cet homme qui ne demandait rien d’autre qu’une vie simple et calme.

Jacques à la guerre
Auteur : Philippe Torreton
Editions : J’ai Lu
Parution : 16 octobre 2019
Prix : 8 €

 

 

truhen« Allez tous vous faire foutre » d’Aidan Truhen
Pour commencer, une précision : Aidan Truhen est le pseudonyme d’un célèbre auteur anglais. Et c’est lui qui signe cet enthousiasmant « Allez tous vous faire foutre »… Un roman ? Peut-être… Un thriller ? Allez savoir… Une certitude : dès les premières pages, on est embarqué chez les dingues et les paumés même si le personnage principal, Jack Price, est un criminel cocaïné en col blanc. Oui, dès les premières pages, on a compris que, vraiment, la rigolade, c’est pour les autres. Là, c’est du sauvage, du déjanté en voulez-vous, en voilà- et encore plus que ça ! La voisine du dessous a été tuée, Jack veut savoir pourquoi- pour son business et sa sécurité. Mais des marlous ont été engagés pour le buter, lui trop curieux. Et ces marlous, ce sont les Sept Démons- les pires personnes qui, de tout temps, sont passés sur la Terre. Truhen balance : « Ce n’est pas un polar pour votre grand-mère… C’est un bouquin pour adulte ». Lecteurs, vous voilà prévenus. Qu’on (se) le dise !

 
Auteur : Aidan Truhen
Editions : 10/18 / Sonatine 
Parution : 3 octobre 2019
Prix : 7,80 €