Je ne vous aime pas : une réflexion sur le théâtre...qu'on aime!

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : samedi 14 mars 2020 16:23 Affichages : 1221

je ne vous aime pasPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Je ne vous aime pas c’est la rencontre de deux femmes et deux personnalités. Une actrice parisienne vient visiter la salle provinciale dans laquelle elle doit jouer et où elle est accueillie par la programmatrice locale.

Dès les premiers mots, l’opposition commence entre l’actrice acariâtre qui n’apprécie que modérément le manque de considération et l’élue fière de ce qu’elle propose et de son territoire. L’une se sent humiliée par cette salle des fêtes transformée en théâtre, l’absence de réseau, la qualité du fauteuil requis pour sa pièce. L’autre par la condescendance et le mépris affiché, elle qui s’est battue pour la faire programmer contre les tendances et goûts actuels. Petit à petit c’est l’escalade : elles ne lâchent rien, rendent coup pour coup dans leurs critiques, font monter la tension de ce duel verbal. Entre certitudes et absences de concession, chacune campe sur ses préjugés. Mais derrière ce ressentiment se cachent des blessures enfantines : celles nées adolescentes d’un atelier de théâtre.

Dans cette nouvelle création, Pierre Notte voulait mettre en évidence « la province et la capitale, la décentralisation, le mépris des tutelles lointaines, l’arrogance des artisans de la culture. Les deux femmes se déclarent la guerre, et se la livrent, sans merci ». Le pari est réussi avec une écriture directe, ciselée et tranchante mélangeant humour au vitriol et profondeur du propos. Les échanges sont vifs, la répartie saillante et le rythme s’intensifie crescendo. Au milieu de ce duel, un troisième personnage glisse de vrais témoignages d’habitants ruraux de Picardie, moments touchants de sincérité et teintés d’émotion mais qui auraient gagné à être mieux intégrés dans le cœur de l’histoire. Une histoire portée par des comédiennes de talent qui apportent énergie et authenticité à leurs personnages : la puissance de se battre pour leurs convictions, la fragilité et le trouble quand leurs failles se révèlent. Elles ont la passion théâtrale chevillée au corps, la sincérité au cœur. Pour apporter du réalisme, elles déambulent sur scène et en dehors, faisant vivre l’espace pour ancrer davantage la situation dans le quotidien. On se sent pleinement immergé avec elles. Il n’y a plus de frontière avec le public, l’espace de jeu est à la fois réduit et très ouvert, le spectacle se joue partout comme s’il allait basculer dans l’immersif.

Quelle est la place de chacun ? Quelle est la place du théâtre... s’interroge le texte. Dans cette pièce très réussie, Pierre Notte porte un regard profond et léger sur l’élitisme du théâtre, le parisianisme culturel et oppose France de la capitale et France provinciale. Il y est question des oubliés, des éloignés de la culture, de ceux à qui elle refuse de s’adresser, de ces mondes qui s’opposent alors que chacun a voix au chapitre et les témoignages apportés en cours de pièce sont là pour le rappeler. Derrière les a prioris et les préjugés, il y a la réalité de terrain, la réalité rurale, sociétale mais surtout humaine : cette pièce porte un message politique et agit en miroir de notre société. On aime !

Je ne vous aime pas 

Texte : Pierre Notte
Mise en scène : Marianne Wolfsohn
Comédien(s) : Nathalie Bécue, Silvie Laguna, Marianne Wolfsohn
Lumières : Élodie Tellier
Décors : Marianne Cantacuzène, Michèle Maupin
Assistant mise en scène : Ophélie Koering
Costumes : Donate Marchand, Emmanuelle Huet

Dates et lieux des représentations : 
- Du 3 mar 2020 au 28 mar 2020, Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi, à 21h au Théâtre Les Déchargeurs ( Paris)
Durée : 1h15