Les petites rapporteuses : un hommage, coloré et sucré, aux speakerines des années 60

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : mercredi 17 juillet 2019 14:11 Affichages : 880

rapporteusesPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/« Un jour vous trouverez cela normal d’avoir la vie en couleurs sur vos écrans et vous cesserez très vite d’être sensible à la magie de la chose ». Prononcées en direct le 1er Octobre 1967, jour de passage de la télé en couleur, ces paroles résonnent avec ce petit bijou de pièce. A la différence qu’on ne cesse d’être sensible au spectacle qui se joue et qu’on en redemande tellement il est rafraichissant.

L’histoire se déroule en ce jour de changement cathodique où trois speakerines en direct à l’antenne vont vivre et faire vivre aux spectateurs ce moment de télévision. Décor sobre, trois tabourets avec micro, plateau minimaliste et rideaux gris en toile de fond. Si les tenues n’étaient pas colorées, on serait vraiment au temps du noir et blanc. Oui, mais tout ça va s’animer à l’arrivée de la couleur : les lampions s’allument, le plateau s’illumine, les chignons valsent pour basculer doucement vers un show de folie. La faute à un problème technique qui oblige nos speakerines à devoir meubler.

Inspirée des archives de l’ORTF et d’émissions d’époque, la pièce rend hommage aux speakerines des années 60, à leur attitude stéréotypée dans la misogynie d’une époque. Mais elle prend aussi son contrepied où, pour combler le vide du direct, nos trois héroïnes vont s’animer dans une prise d’antenne de plus en plus décalée et absurde.
Tout y passe : des parodies d’émissions (le Schmilblick, Mme cuisine), de fausses réclames, de vrais extraits d’informations et des chansons. L’ensemble est dynamique, énergique, plein d’inspirations et le rythme monte crescendo vers la folie.
Accompagné d’un musicien live, elles nous font swinguer, chantent au diapason dans un spectacle qui bouscule la TV et ses codes avec un humour corrosif et une générosité communicative.

Le jeu est millimétré dans les déplacements, répliques, mouvements de corps et expressions du visage : tout est chorégraphié avec beaucoup de naturel. Nos trois comédiennes font preuve d’une grande complicité et de partage : on devient vite leurs complices.

La pièce fait aussi écho à notre monde actuel, hyper connecté où l’on ne sait pas réagir face à l’erreur technique. Elle met en exergue aussi l’insouciance des années 60, début de la société de consommation.

Pétillantes, nos speakerines nous offrent un spectacle plein de bonnes ondes. Frais, léger et enjoué, il met de bonne humeur pour la journée.
Mais quand on sait que leur compagnie s’appelle Framboise, est-on étonné d’un spectacle aussi coloré et sucré ?

Les petites rapporteuses
Metteuse en scène : Léonie Pingeot
Interprète(s) : Julie Badoc, Léa Dauvergne, Lisa Garcia
Pianiste : Daniel Glet, Didier Bailly
Création musicale : Raphaël Bancou
LA COMÉDIE FRAMBOISE

Dates et lieux des représentations:
- À 11H00 : DU 5 AU 28 JUILLET - RELÂCHES : 10, 17, 24 JUILLET au THÉÂTRE DES BELIERS(53, rue du Portail Magnanen - 84000 - Avignon) - Festival Off Avignon 2019
- À 17H25 : 11, 18, 25 JUILLET au THÉÂTRE DES BELIERS ( 53, rue du Portail Magnanen - 84000 - Avignon) - Festival Off Avignon 2019