Terre neuve : Brigitte Fontaine tout en énergie et émotion

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Lyrique Mis à jour : vendredi 31 janvier 2020 23:09 Affichages : 792

fontainePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Eternelle reine des kékés et autoproclamée « poétesse », elle s’était faite discrète ces sept dernières années. En réserve du monde de la chanson depuis « J’ai l’honneur d’être » (2013), Brigitte Fontaine n’en avait pas moins publié trois livres enthousiasmants (dont un roman délicieux- « L’Onyx rose » en 2017). En ce début d’année nouvelle, elle nous revient, majestueuse diva du royaume du Kékéland. Elle nous revient avec un nouvel album, le 19ème, au titre empli de promesses : « Terre neuve ». Dix-sept chansons et intermèdes (appelés là « break ») pour le premier CD punk de l’année 2020, rien que ça ! Pour cet ensemble enregistré pour l’essentiel au studio ICP de Bruxelles (là où sont passés aussi bien Charles Aznavour que The Cure, Michel Polnareff que Lady Gaga, Benjamin Biolay que Suede…), exceptionnellement elle n’a pas travaillé avec son mari, l’immense Areski Belkacem. Elle a confié l’affaire à deux personnages qui, longtemps, ont côtoyé Alain Bashung : l’ingénieur du son et producteur Jean Lamoot et le guitariste Yan Péchin. De ce dernier, elle dit : « C’est un aventurier, un inventeur… Il va de l’avant, comme moi. Nous sommes parfaitement soudés ». Tout juste si elle n’ajouterait pas : « C’est un génie ». Ensemble, ils travaillent depuis quinze ans- « avec Yan, on a fait des concerts… bon, disons plutôt des shows avec de l’impro, c’est toujours un jeu ! »

« Terre neuve », c’est le mix parfait entre énergie punk et émotion. « ‘’Terre neuve’’, parce que notre travail avec Yan Péchin tend vers une terre nouvelle, que nous découvrons avec crainte et plaisir, confie la chanteuse. J'avais envie d'avancer, je savais que j'avais des choses à faire et il fallait que je les fisse. C'est mon album le plus punk ». Egérie magnifique des rockeurs, la dame chanteuse joue, à 80 ans, la dresseuse de loulous, la dynamiteuse d’aqueducs… Peut-être même la nuit, ment-elle… et au petit matin, après avoir fait la saison dans une boîte crânienne, elle nous glisse en ouverture « Le tout pour le tout » (« Je suis le tout / Je suis née pour mourir / Comme tout le monde / Mais je suis le tout / Le tout ne meurt pas ») puis reprend une de ses chansons d’hier- « Les Beaux Animaux », avec des paroles d’aujourd’hui. Le ton est immédiatement donné, la reine des kékés est en forme, elle maîtrise parfaitement son parlé-chanté unique et inimitable. Et vient « J’irai pas », « Ragilia » ou encore « Vendetta »- musique électrifiée au maximum, texte furieusement énervée, Fontaine cheffe de révolte. Attention ! avec la dame, « terre en vue » comme disaient les explorateurs mais ce n’est pas seulement la promesse d’un monde nouveau : d’une belle voix rauque tannée à la clope et au ballon de blanc, elle prévient que les beaux mâles et les psychiatres tout comme les féministes obtuses n’y ont pas vraiment droit de cité. Qu’on se le dise !

Brigitte Fontaine : « Terre neuve »
Label : Verycords
Parution : 24 janvier 2020

La tracklist
1/ « Le tout pour le tout »
2/ « Les beaux animaux »
3/ « J’irai pas »
4/ « Je vous déteste »
5/ « Chrysler »
6/ « Haute sécurité »
7/ « Break 1 »
8/ « Ragilia »
9/ « God Go to Hell »
10/ « Blues kenavo »
11/ « Vendetta »
12/ « Terre neuve »
13/ « Break 2 »
14/ « Hermaphrodite »
15/ « Break 3 »
16/ « Parlons d’autre chose »
17/ « Break 4 »

Dates et lieux des concerts:

- Le 18 février 2020 à Lille- Théâtre Sébastopol
- Le 11 mars 2020 à Marseille- Théâtre du Merlan Le Zef 
- Le 21 mars 2020, Avignon- Opéra Confluence 
- Le 29 mars 2020 à Paris- Olympia
- Le 2 avril 2020 à Yverdon-les-Bains (Suisse)- Amalgame Club
- Le 11 avril 2020 à Bordeaux- Théâtre Femina 
- Le 24 avril 2020 à Bourges- Théâtre Jacques-Cœur (Printemps de Bourges)

A lire aussi : 

L’onyx rose : Brigitte Fontaine, décollage immédiat