Diktat : un solo théâtral et acrobatique désopilant

Écrit par Justina Zilyte Catégorie : Cirque Mis à jour : mercredi 3 avril 2019 20:12 Affichages : 973

juglairPar Justina Zilyte - Lagrandeparade.com/ Un solo théâtral et acrobatique désopilant qui met en lumière les conséquences du regard et le Diktat que celui-ci impose à l’artiste en quête permanente de ce qui le construit et le détruit en même temps. Le regard qui vous sort de l’ombre et vous nourrit, celui qui tend des pièges et vous ridiculise, tous les regards sont bons à prendre car ils font exister. Sandrine Juglair existe puisqu’on la regarde…. mieux … pendant toute une heure on a de yeux que pour elle et on a de sens pour elle que parce qu’on a des yeux ! La tragédie narcissique de l’artiste est exhibée, on rit franchement de toutes ses tentatives désespérées pour capter notre attention, on est admiratif de ses performances acrobatiques sur le mât chinois qui, au centre de la scène et dans son implacable immobilité, semble sauver l’être du paraître. Il est l’invariable dans tous les rôles qu’elle endosse pour nous subjuguer, sa bouée de sauvetage, son équilibre personnel. La mise en scène est efficace, le quatrième mur est aboli de sorte que toute la comédie du regard se joue à travers nous, acteurs malgré nous de la tragédie de l’artiste. Sandrine Juglair présente ainsi son spectacle :

«Bon voilà. J’y suis. Là. Devant vous. A tenter de vous écrire l’importance de ce solo.Pour moi. Et j’espère pour vous. Je crois que je travaille dessus depuis, pfouu..depuis le début. Et ce qui compte. Je veux dire ce qui compte vraiment. C’est de quelle matière assez frapadingue je suis faite. Parce que pour vous, je vais ouvrir mes tripes sans douleurs rassurez vous, parce que je suis la femme multifacettes , parce que vous voudrez me connaître encore plus après, parce que même si j’ai l’air d’une bête ce que je vous monstre n’est pas si con, parce que je désire non JE DESIRE être là avec ma gueule face à vous, parce que seule une heure en sueur à chanter du beethov, m’accrocher au mât coûte que coûte, sauter dans le vide et ne plus avoir peur du bide, risquer ma peau sur un couteau, balbutier à s’en décrocher la mâchoire, danser libre et belle de l’être, me défigurer, me déguiser en kurt cobain, grimper même quand il n’y plus de mât, chuter même quand je suis déjà à terre, jouird’être sur vos genoux et vous sourire être à vos genoux et sourire, être.»

DIKTAT

Auteure et interprète : Sandrine Juglair
Regards : Jean-Benoît Mollet, Claire Dosso, Jean-Charles Gaume, Cédric Paga
Création sonore : Lucas Barbier
Création lumière : Etienne Charles
Régie lumière : Etienne Charles / Nicolas Joubaud (en alternance)
Construction et accessoires : Lucile Réguerre et Marie Grosdidier
Costumes : Solenne Capmas
Production, diffusion, administration : AY-ROOP
Merci à Christophe Bouffartigue, MC, Gilles, Jules et Louise Juglair, Jean-Michel Guy, Marion Collé, Charles Vairet, Sophie Morin, Heinzi Lorenzen, Dominique Bettenfeld, Chloé Derrouaz, Lucas Manganelli et Vasil Tasevski.

Dates et lieux des représentations:

- Mercredi 27 mars 2019 au Domaine d’O - Montpellier ( 34)

- Les 02 & 03 avril 2019 à la Grainerie - 61 Rue Saint-Jean, 31130 Balma - Téléphone : 05 61 24 33 91