Exposition anniversaire au quai Branly : s’extasier et comprendre une grande institution

Écrit par Victor Waque Catégorie : Expos Mis à jour : jeudi 10 octobre 2019 20:23 Affichages : 1213

Quai Branly Par Victor Waqué - Lagrandeparade.com/ Avant d’admirer derrière sa vitrine l’iconique « statuette féminine » au musée du quai Branly, le visiteur n’a pas idée du travail accumulé par les employés du musée. De l’idée d’acquisition jusqu’à son achat, de sa restauration jusqu’à son exposition, l’activité d’un musée n’est pas de tout repos. 

Avec cette exposition « 20 ans : les acquisitions du musée du quai Branly » nous découvrons les rouages du musée du quai Branly après vingt ans d’existence. L’occasion de comprendre son rôle, la richesse de sa collection et sa vision de l’avenir. Une exposition passionnante à visiter du 24 septembre 2019 au 26 janvier 2020.

Le musée du quai Branly est créé en 1998 sous l’impulsion de Jacques Chirac. En 2006, le beau bâtiment imaginé par l’architecte Jean Nouvel ouvre ses portes pour la première fois. Le musée est alors déjà richement doté (plus de 300 000 pièces) car il a hérité des collections du musée de l’Homme ainsi que du musée national des arts d’Afrique et d’Océanie.

L’acquisition et la conservation d’œuvres d’autres cultures par la France ne datent pas d’hier. Comme le montre l’exposition, dès le 16ème siècle de riches acquéreurs nobles ou bourgeois constituaient des collections d’objets « exotiques ». Des musées d’ethnographie, des musées des colonies ouvrirent au fil des siècles et expriment tristement la place à part de ces objets en Europe.

Le musée du quai Branly découle de cette longue histoire. A travers des vidéos captivantes, la visite permet de clarifier l’intention du musée. Inscrit dans son époque, l’objectif est clair : donner une place aux arts de toutes les cultures extra-occidentales. Alors que l’on s’extasie devant un buste de Michel-Ange au musée du Louvre, nous pouvons maintenant admirer les chefs d’œuvres d’Afrique, d’Océanie, d’Amérique et d’Asie. Longtemps dénigrés, observés avec curiosité, ou encore simples outils pour étudier une civilisation, le musée du quai Branly souhaite mettre en lumière la force artistique de chaque culture.

Ce ne sont pas seulement les pièces anciennes qu’on expose. Des œuvres du 20eme siècle sont également présentes, comme des œuvres encore plus contemporaines. Car l’intention n’est pas seulement de faire survivre les arts éteints. Le musée vise à s’emparer de la diversité de la culture actuelle, témoin pour les siècles à venir. Le musée du quai Branly est un lieu poly-culturel qui nous ouvre aux possibles d’hier et d’aujourd’hui.

Photographies. Sculptures. Archives. Peintures. Textiles. Bijoux. Contenus immatériels. Toutes les formes, acquises depuis 20 ans, sont présentes lors de l’exposition. Elles illustrent la richesse des acquisitions du musée. Chaque objet est accompagné d’un cartel précis qui nous fait découvrir l’histoire de l’objet, et ses précédents possesseurs. Par exemple ces incroyables spatules vomitives en bois finement taillées issues d’une tribu des Antilles, qui permettaient aux shamans de se purifier avant d’inhaler des substances hallucinogènes pour entrer en contact avec les esprits.

Après avoir explicité l’ambition du musée, l’exposition nous fait découvrir le chemin tortueux des œuvres pour arriver jusqu’aux cimaises. 60 % des œuvres sont des dons. Le reste sont des acquisitions. Fort d’une enveloppe annuelle donnée par l’État pour acheter de nouvelles pièces, un processus rigoureux démarre. La commission des acquisitions du musée sélectionne les pièces intéressantes qui peuvent compléter leur collection. Les membres (experts, représentants de l’État, représentants du musée) échangent. Un vote a lieu, puis le démarchage démarre.

Lorsque les pièces arrivent au musée, elles sont restaurées, bichonnées, valorisées. Le musée dispose également de scientifiques qui étudient les œuvres et effectuent des analyses captivantes. Vidéos explicatives et pièces de la collection à l’appui, nous découvrons les coulisses du musée du quai Branly.

Des objets magnifiques parsèment l’exposition comme autant d’illustrations de ce parcours sinueux. L’apothéose éclate dans la dernière pièce de l’exposition où sont accumulés quelques-uns des plus grands chefs-d’œuvre du quai Branly.

« 20 ans ; les acquisitions du musée du quai Branly » est une exposition captivante et originale. En découvrant le fonctionnement d’un grand musée français, un nouveau regard est posé sur son rôle d’aujourd’hui et de demain.

20 ANS - Les acquisitions du musée du quai Branly - Jacques Chirac
Du 24 sept. 2019  au 26 janv. 2020
COMMISSAIRES PRINCIPAUX
Yves Le Fur, directeur du Département du Patrimoine et des collections du musée du quai Branly - Jacques Chirac
Emmanuel Kasarhérou, directeur adjoint du Département du Patrimoine et des collections du musée du quai Branly - Jacques Chirac
COMMISSAIRES ASSOCIÉS PAR UNITÉ PATRIMONIALE (UP) DU MUSÉE DU QUAI BRANLY - JACQUES CHIRAC
Christine Barthe, Gaëlle Beaujean, Pierre-Yves Belfils, Paul Emmanuel Bernard, Steve Bourget, Daria Cevoli, Hana Chidiac, Marie Ferrini, Sarah Frioux-Salgas, Aurélien Gaborit, Nicolas Garnier, Lucile Grand, Hélène Joubert, Annabelle Lacour, Stéphanie Leclerc-Caffarel, Sarah Ligner, Angèle Martin, Nicolas Menut, Constance de Montbrison, Paz Nuñez-Reguiero, Carine Peltier-Caroff, Fabienne de Pierrebourg, Julien Rousseau, Elodie Saget

SCÉNOGRAPHIE : Pascal Rodriguez