Binti : où l’on retrouve la plume subtile de Nnedi Okorafor, dans des novellas riches de sens

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : dimanche 16 février 2020 21:36 Affichages : 568

BintiPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Binti est à l’origine une trilogie de novellas, Binti, Binti home et Binti, the night masquerade. Les éditions Actusf ont choisi de publier les deux premières ensemble. La troisième paraîtra l’année prochaine.

Ce space-opera raconte l’histoire de Binti, maîtresse harmonisatrice du peuple Himba. Elle est destinée à reprendre la boutique d’astrolabes de son père et fonder une famille. Mais son incroyable don pour les mathématiques et sa curiosité lui ouvrent les portes de la prestigieuse université interplanétaire Oomza. Les Himbas vivent près du désert et ne quittent pas leur terre. C’est donc de nuit, à l’insu des siens, que l’adolescente s’enfuit pour embarquer sur un vaisseau spatial. Cependant, au cours du trajet, les Méduses, ennemies héréditaires des humains, attaquent le vaisseau et massacrent l’équipage et tous les passagers. Tous, sauf Binti, dont le rôle sera désormais de tenter de construire la paix entre les deux races.

Dans ses récits, NnediOkorafor met l’accent sur la culture Himba, ses traditions, la façon dont il se confronte à d’autres. La découverte que la jeune fille va faire du peuple des Méduses, ou de celui du désert, permet de s’interroger sur le regard que l’on porte sur l’autre, quand on ne le connaît pas, sur les préjugés qui guident souvent notre ressenti et nos actions. Sa relation avec Okwu, le Méduse, la force à remettre en question ses certitudes. Les aventures de Binti sont l’occasion de parler de différence, de racisme, de la pression sociale et familiale qui pèse particulièrement sur les femmes. Elles mettent également l’accent sur l’importance de la connaissance, de l’ouverture que procure les savoirs et du pouvoir des mots.

La narration à la première personne renforce l’attachement au personnage de Binti, forte, courageuse, libre, mais aussi apeurée et pleine d’a priori. Elle va traverser de terribles épreuves, qui lui permettent de grandir, de faire des choix, alors qu’elle est écartelée entre ses racines, sa famille, son peuple, et son plus grand désir : apprendre.

Le background est peu développé, mais ce n’est en rien gênant, l’intérêt de ces textes est ailleurs, et l’on dispose de tous les éléments nécessaires pour comprendre. L’autrice ne s’intéresse guère aux aspects « scientifiques » de son univers, ce n’est pas son propos. Elle axe son histoire sur son héroïne, son passage d’adolescente relativement insouciante à jeune femme confrontée à des choix difficiles. Binti ne rejette pas son héritage, elle s’en nourrit pour réaliser son propre destin. Le voyage initiatique qu’elle entreprend pour se réconcilier avec elle-même est d’une grande richesse et d’une belle subtilité.

Loin de l’occidento-centrisme, Nnedi Okorafor propose une vision différente, qui s’appuie sur les traditions, les croyances, les modes de vie d’un peuple africain. L’écriture est très juste, d’une force indéniable et d’une intelligence qui lui permet de convaincre son lecteur de la justesse de son propos. On retrouve ici tout le talent qui nous avait conquis dans roman post-apo, Qui a peur de la mort et on attend avec impatience la suite des aventures de Binti.

Binti a remporté le prix Nebula en 2015 et le prix Hugo en 2016. La plateforme Hulu travaille sur une adaptation en série télévisée, co-écrite par Nnedi Okorafor et Stacy Osei-Kuffour.

Binti
Autrice : Nnedi Okorafor
Traducteurices : Erwan Devos et Hermine Hémon
Illustrateur de couverture : Zariel
Éditeur : Actusf
Collection : Naos
Parution : 24 janvier 2020
Prix : 17,90 €