« Olga » de Bernhard Schlink : une femme remarquable…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : dimanche 3 février 2019 21:42 Affichages : 890

OlgaPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il se dit « enfant de la guerre ». A 74 ans, l’Allemand Bernhard Schlink continue de mener double vie : professeur de philosophie du droit à Francfort et New York, et écrivain (à succès depuis « Le Liseur » paru en 1996). On le retrouve en ce début d’année avec un des romans les plus intelligents, les plus émouvants, les plus réussis du moment. Un titre tout simple : « Olga », pour un portrait de femme. Dans le 19ème siècle finissant, Olga Rinkle l’orpheline est recueillie par une grand-mère acariâtre en Poméranie. Dans la maison de maître toute proche, il y a un garçon : Herbert. Ils fréquentent la même école, grandissent ensemble. Olga l’aime éperdument mais lui, il a le goût de l’ailleurs- il s’engage dans l’armée allemande pour coloniser l’Afrique, puis ira en mission en Arctique où il mourra, jeune. Dévorée par le goût d’apprendre et de savoir, Olga devient institutrice et ne pardonne pas à Herbert d’avoir privilégié l’aventure et l’ailleurs au détriment de leur amour- « Elle se disait qu'en amour on n'est pas à la disposition l'un de l'autre, mais qu'on est un cadeau, et qu'on pouvait être un cadeau l'un pour l'autre aussi par lettres ». 

Tenu pour l’un des meilleurs écrivains allemands, voire pour le meilleur, Bernhard Schlink compose un roman impeccable, d’une intelligence et d’une maîtrise rares sur fond d’histoire de l’Allemagne. Cette Allemagne cabossée, selon le romancier, par Bismarck- lequel a vu trop grand pour le pays et préparé ainsi l’arrivée du Reich… Avec « Olga », Schlink fait traverser une période qui va courir sur une cinquantaine d’années- un siècle finissant puis la Première Guerre mondiale qui éclate et la Deuxième. Aux dernières années de sa vie, Olga raconte son histoire à un jeune homme qui lui est proche comme un fils. Et plus tard, le jeune homme devenu âgé va découvrir la vérité sur cette femme qui lui semblait tellement modeste, cette femme qui, à partir de 1936, devient sourde- ce qui la coupe du reste du monde. Dans toutes ces pages, on a là le portrait éblouissant d’une femme qui, toute sa vie, s’est battue pour son indépendance. Commentaire de Bernhard Schlink : « Il est vrai que Olga appartient à cette génération de femmes qui étaient contraintes de vivre en-deçà de leurs capacités, souvent aux côtés d’hommes qui, eux, vivaient au-delà des leurs. Une génération de femmes qui durent se battre contre cette discrimination par tous les moyens- ne serait-ce qu’en transmettant à leurs petits-enfants une image plus juste des hommes et des femmes ». Olga, une femme remarquable pour un texte délicieusement sensible.

Olga
Auteur : Bernhard Schlink
Editions : Gallimard
Parution : 3 janvier 2019
Prix : 19 €