L’heure de l’ange : Karel Schoeman et les voix du passé

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mardi 21 août 2018 11:17 Affichages : 1023

AngePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Géant des lettres d’Afrique du sud au même titre que J.M. Coetzee ou Nadine Gordimer, Karel Schoeman (décédé l’an passé à 78 ans) se met dans les pas d’un producteur télé de Johannesburg. C’est « L’Heure de l’ange »- titre de ce texte follement romanesque, formidablement lyrique, délicieusement contemplatif. Le producteur télé revient donc dans le village de son enfance- il veut retrouver les traces de Daniel Steenkamp, un berger qui, au 19ème siècle, est devenu poète après avoir vu un ange et qui, aujourd’hui encore, est considéré comme le premier grand poète de langue afrikaans. Ce producteur s’est mis en tête de fuir sa vie où rien n’est plus important que le paraître- lui aussi, il voudrait tant voir apparaitre un ange… Dans cette quête, on croisera un instituteur, un pasteur, un chœur de femmes. Toutes et tous s’interrogent sur leur vie, leurs choix- peut-être même toutes et tous ont été prisonniers de ce village. Et de se demander, avec la brillance de Karel Schoeman, si le passé ne serait rien d’autre qu’« un pays étranger, qui résiste, un pays habité et hanté ». Les voix du passé résonnent- et « L’Heure de l’ange » clôt magistralement un triptyque que Karel Schoeman avait initié avec « Cette vie » (2009) et « Des voix parmi les ombres » (2014).

L’heure de l’ange
Auteur : Karel Schoeman
Editions : Phébus
Parution : 16 août 2018
Prix : 24 €