Manhattan Beach : Jennifer Egan, plongeon dans l’Histoire

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mardi 21 août 2018 11:11 Affichages : 763

EganPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / New York, 1934. Anna Kerrigan- fillette d’à peine 12 ans, famille d’origine irlandaise, accompagne son père Eddie qui rend visite dans le port de New York à Dexter Styles, personnage visiblement peu habité par le scrupule. La gamine regarde au-delà de la baraque : il y a l’océan, ça la fait rêver. Jamais, elle n’oubliera les mots paternels : « L’erreur de cette fanfaronnade la frappa juste après, quand la voix de son père résonna dans son esprit : ‘’Ne révèle jamais rien, sauf si tu n'as pas le choix’’ ». Dix ans plus tard, la Deuxième Guerre mondiale. Eddie le père a disparu, et Anna travaille au chantier naval de Brooklyn (il faut remplacer les hommes partis à la guerre) et s’imagine première femme scaphandrier dans un univers hostile parce que réservé aux hommes- un jour, on lui a demandé ce qu’elle désirerait faire, on lui dit : « Tu pourrais être un espion ou un détective. Personne ne saurait qui tu es vraiment, ni pour qui tu travailles », elle répond, ferme et définitive : « Je veux être un scaphandrier ». Lors d’une plongée, elle retrouvera la montre de son père. Prix Pulitzer 2011 pour « Qu’avons-nous fait de nos rêves ? », la romancière américaine Jennifer Egan signe « Manhattan Beach », livre épais qui flotte entre thriller et roman historique. Un soir, à l’invitation d’une amie, Anna va dans un night-club- le patron ? Dexter Styles- la jeune femme découvrira qu’il est lié à la pègre… Un roman parfaitement maîtrisé avec l’alternance des chapitres consacrés à Anna Kerrigan, à son père Eddie, à Dexter Styles ou encore à la guerre, et tout empli d’émotion et de réalisme.

Manhattan Beach
Auteur : Jennifer Egan
Editions : Robert Laffont
Parution : 16 août 2018
Prix : 22 €