Sir Elton John se livre : « Ce qu'il y a de génial avec le rock, c'est qu'un type comme moi peut devenir une star. »

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : (Auto)biographie Mis à jour : samedi 2 novembre 2019 13:04 Affichages : 576

moi elton johnPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Si vous êtes fan d'Elton John – une des dernières pop-star anglaises des années 70, depuis la mort de David Bowie, si l'on excepte Paul McCartney – vous allez adorer lire sa biographie. Fan, voire carrément groupie car il se livre dans sa plus intime... intimité. Les connaisseurs et autres passionnés de rock et de musique risquent d'être déçus, parce qu'on n'apprend pas grand-chose sur sa méthode de travail. Mais le talent peut-il s'expliquer ?

Se raconter... Pas trop d'anecdotes de studio, donc. Elton a coupé l'herbe sous le pied des tabloïds anglais, connus pour être les pires « ragoteurs » au monde, et posséder les paparazzi les plus infâmes de la planète. Or donc, Elton John, de son vrai nom Reginald Kenneth Dwight, est né le 25 mars 1947 à Pinner dans le Middlesex en Angleterre. Pardon... Sir Elton John, puisqu'il a été anobli par la reine. Chanteur, pianiste, compositeur, en 50 ans de carrière, il a vendu plus de 300 millions d'albums et donné plus de 4000 concerts, dans plus de 80 pays. Il a obtenu de nombreuses récompenses (tous les Grammy/Tony/Music Awards une vingtaine de fois). Bref, c'est une légende vivante, devenue l'icône des LGBT+. Il s'est engagé dans la lutte contre le Sida, Madonna et le princesse Diana furent ses amies... Lady Gaga est la marraine de ses deux fils. Il a été distingué commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique et Officier des Arts et des Lettres, en France. N'en jetez plus ! Est-il heureux pour autant ? Ben, pas vraiment... Il nous raconte pourquoi.

Fils unique, élevé par sa mère, Sheila Farebrother, fonctionnaire, depuis sa plus tendre enfance, le petit garçon s'est immergé dans la musique pour oublier le divorce de ses parents. Son père joue de la trompette, sa tante du piano et à chaque dispute parentale, il s'enfermait dans sa chambre pour écouter des disques. Enfant prodige, il décroche à l'âge de 11 ans une bourse d'études à l'Académie royale de musique de Londres et obtient le Premier prix de piano, en 1964. Deux ans plus tard, il débute au clavier d'un groupe de Rythm'n'blues (Bluesology) et choisit un nom de scène en forme de clin d'oeil aux musiciens du groupe (Elton Dean et Long John Baldry). En 1967, sa rencontre avec le parolier Bernie Taupin est un vrai tournant dans son parcours et le début d'une fructueuse collaboration. En 1969, Elton John sort son premier album Empty Sky, porté par la chanson Your song, qui devient un énorme tube l'année suivante. Dans sa veine créatrice, le chanteur propulsé au sommet enchaîne les succès avec deux albums en 1972 (Tumbleweed Connection et Madman Across thewater). L'année suivante, il créé sa propre maison de disques, Rocket. Il compose à un rythme soutenu et la plupart de ces albums se hissent en tête des ventes avec de nombreux tubes (1973 : Candle in the wind, Goodbye Yellow Brick Road, Saturday Night's Alright (For fighting)). En 1975, sa prestation excentrique, dans Tommy, le film des Who, est exceptionnelle. En même temps, Elton John produit de plus en plus de ballades (Blue Eyes en 1982, Sad songs en 1984).

Côté vie privée, il annonce sans détour sa bisexualité en 1976 dans les colonnes du magazine Rolling Stone. Il partage à l'époque la vie de son manager John Reid. Mais surprise, le 14 février 1984, il épouse Renate Blauel, jeune femme d'origine allemande qui travaille avec lui également, elle est son ingénieur du son. Le couple divorce en 1988. C'est en 1993 qu'il rencontre son âme soeur, David Furnish, un réalisateur canadien de 15 ans son cadet. Le 21 décembre 2005, premier jour d'entrée en application de la nouvelle loi sur le mariage homosexuel en Angleterre, le couple signe un pacte civil. Ensemble ils ont deux garçons, nés de mère porteuse; Zachary Jackson Levon (né le 25/12/2010) et Elijah Daniel Joseph (né le 11/01/2013). Le 21 décembre 2014, neuf ans après leur union civile, Elton John et David Furnish se marient à Windsor.

En 1990, la chanson Sacrifice extraite de l'album Sleeping with the past vient rejoindre la longue liste des tubes de l'artiste. Mais malgré son succès planétaire, le chanteur cache son manque de confiance en lui derrière son style flamboyant. Ses nombreuses addictions le conduiront en cure de désintoxication en 1990. Devenu sobre, l'artiste entame une nouvelle vie, plus apaisée, il ne cherche plus à se dissimuler derrière ses immenses lunettes et abandonne les tenues de scène excentriques. En 1994, il signe la bande originale du dessin animé de Walt Disney Le Roi Lion, et reçoit l'Oscar de la meilleure chanson originale pour le titre Can you feel the love tonight. Par la suite, il compose d'autres musiques de films (The Muse en 1999, The Road to El Dorado en 2000) ou de comédies musicales (Aïda en 1998, Billy Elliot en 2005). Dans les années 2000, il publie plusieurs opus (notamment Peachtree Road,The Captain & the Kid) avec son parolier Bernie Taupin, présent depuis ses débuts. En septembre 2013, son album The Diving Board (son trentième album solo) est plébiscité par la critique et le public. Pendant la tournée The Diving BoardTour, en 2014, Elton John revisite sur scène ses quarante-cinq ans de carrière. En avril 2017, il annule une série de concerts en raison de problèmes de santé. Ce qui lui donne du temps pour écrire Moi Elton John, dont la phrase emblématique est : « Ce qu'il y a de génial avec le rock, c'est qu'un type comme moi peut devenir une star. »

Moi, Elton John
Editions : Albin Michel
Traduit de l'anglais par Anatole Muchnik et Abel Gerschenfeld
426 pages 
Parution : 16 octobre 2019
Prix : 22, 90 €

Les Editions Albin Michel

Le blog de Guillaume Cherel