Une femme invisible : Nathalie Piégay rend hommage à la mère d’Aragon

Écrit par Serge Bressan Catégorie : (Auto)biographie Mis à jour : mercredi 5 septembre 2018 13:18 Affichages : 1176

une femme invisible Par Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / En ouverture, on lit : « Je ne savais d’elle que ce qu’en disent les biographes : elle passait pour sa sœur, on disait que sa mère à elle était celle de l’enfant, et aussi qu’il était le fils naturel d’un ancien préfet de police, on disait même son nom : Louis Andrieux ». On lira aussi que, durant toute sa vie, son fils a peu parlé de cette femme, « et toujours par voie détournée ». Professeure de littéraire française moderne et contemporaine à l’Université de Genève, Nathalie Piégay est réputée grande spécialiste de Claude Simon, Robert Pinget et… Louis Aragon (1897- 1982) auquel elle a consacré nombre de recherches, articles et livres. Et en cette rentrée littéraire d’été 2018, elle y revient avec « Une femme invisible ». Un livre passionnant, avec cette interrogation de l’auteure : « Pourquoi ne pas avoir écrit sur une femme qui a fait œuvre ? Qui a marqué l’histoire ? Qui a laissé derrière elle autre chose que des bribes et un fils ? Pourquoi m’acharner sur une comparse, sur une figure qui n’apparaît que dans l’ombre que projettent les grands hommes dans les interstices de leur biographie ? » Et nous voilà, nous lecteurs, embarqués dans une histoire tout aussi ordinaire que méconnue, celle d’une femme invisible, Marguerite Toucas-Massillon. Jeune femme, elle est tombée amoureuse de Louis Andrieux, un homme de trente ans son aîné, marié et grand bourgeois parisien. Ils auront un enfant, Louis. L’homme continuera sa vie au chaud dans sa classe sociale, la jeune femme continuera à l’aimer toute sa vie. A l’enfant, on dira qu’elle est sa sœur, et elle lui transmettra son goût pour les arts et la littérature. A la fin de sa vie, écrivain et poète célébrissime, Louis Aragon avouera avoir « honte d’avoir eu honte de sa mère »…

Une femme invisible
Auteur : Nathalie Piégay
Editions : Le Rocher
Parution : 22 août 2018
Prix : 19,90 €