Histoires de fantômes du Japon : la démonologie nippone sublimée par le trait et les couleurs ensorcelantes de Benjamin Lacombe

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Beaux-Livres Mis à jour : jeudi 12 décembre 2019 23:39 Affichages : 867

métamorphosesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Qui, sinon les japonophiles lettrés, connaît Lafcadio Hearn? Le parcours de vie de cet auteur irlandais, dont la mère était grecque, qui épousa la fille d’un samouraï et fut rebaptisé «  Koizumi Yakumo », est pourtant un voyage inspirant à lui seul! Benjamin Lacombe qui a l’art d’exhumer des textes de qualité - grands oubliés des bibliothèques - met sous les feux de la rampe éditoriale « Histoires de fantômes du Japon ». Préparez-vous à un grand périple exaltant en compagnie de démons asiatiques aussi inquiétants que fascinants! Chaque histoire, nimbée de poésie et de sensibilité, emporte le lecteur dans des sphères fantastiques, des lieux hallucinants où les caprices du temps et des dieux aux desseins impénétrables s’ingénient à troubler la quiétude des humains qui croisent les fantômes qu’ils ont mis sur leur chemin.

On rêve sur la barque d’Urashima Tarô et les longs cheveux noirs de la fille du Roi Dragon de la Mer flottant dans le vent nous médusent tout autant que le jeune homme pris dans les filets de sa future épouse fleur; les traits de crayon habiles du gamin qui dessinait dans les marges des livres du prêtre effectuent dans notre imaginaire ravi des excentricités aux moustaches enthousiasmantes. Le mangeur de rêves serait notre hôte privilégié s’il s’invitait tant sa sagesse soulagerait nos crises existentielles; on pâlit à l’idée d’être assailli.e un jour par l’ikiryô d’un.e ennemi.e que l’on n’aurait pas suspecté; on gravit la montagne des crânes d’hommes l’échine frissonnante et le coeur pétri de piété bouddhiste. La femme de la neige et son souffle mortel ensorcelle notre esprit comme celui de Minokichi ; on tremble à l’idée de croiser un spectre sans visage ou encore un à la tête coupée…deux catégories distinctes qui semblent pourtant avoir les mêmes accointances avec la cruauté. Enfin on parcourt en retenant son souffle le jardin étrange du village des joueurs de Koto où serpente un ruisseau dont on croit entendre les clapotis joueurs….
poissonsPour chacun de ses récits merveilleux, Benjamin Lacombe s’est emparé de l’iconographie nippone avec la virtuosité graphique qu’on lui connaît. Depuis son adaptation mémorable de Mrs Butterfly, on connaissait sa maîtrise de l’estampe japonaise et son génie des couleurs; plus que jamais il les réutilise ici pour accompagner les contes de Lafcadio Hearn où les femmes ont la beauté glacée des cimes inatteignables, et les paysages traversés, dans lesquels s’embrassent avec harmonie l’eau et le vent, jouent des airs de fête, noces naturelles attirantes qui séduisent le badaud piégé dans leurs toiles.

Evitez les grands espaces la nuit; recherchez les petits.

La couverture du livre, édité dans la collection Métamorphoses, exprime à elle seule l’alchimie parfaite atteinte par l’ouvrage…entre Elégance, Poésie délicate et Fascination pour le Surnaturel. Cette épouse fendue en deux, boîte désincarnée à l’humanité pourtant prégnante, d’où s’échappent de magnifiques papillons bleus symbolise la pureté éphémère des vierges et toute l’essence tragique de l’existence.

A Noël, si vous souhaitez vous démarquer pour faire un cadeau, deux options s’offrent à vous: celle de Kwairyô, samouraï reconverti, qui nécessitera un peu de témérité et un voyage dans la province de Kai «quel curieux miyagé que la tête d’un fantôme » …ou bien celle plus accessible et raisonnable d’un détour dans une librairie accueillante pour cueillir l’un des exemplaires superbes des « Histoires de fantômes du Japon » de Benjamin Lacombe. On a choisi la nôtre! Un moment de lecture d’un raffinement exquis! A consommer sans modération!

Quand la marmite du riz parle avec une voix humaine, le nom du démon est KANJÔ.

Histoires de fantômes du Japon
Editions : Soleil
Collection : Métamorphoses
Textes : Lafcadio Hearn
Illustrations : Benjamin Lacombe
Date de parution : 27/11/2019
Prix : 29,95€

histoires du japon