Cruelle : un premier tome à la maïeutique troublante

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : lundi 7 mars 2016 20:54 Affichages : 2395

CruellePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Cruelle est le premier tome d’un triptyque autobiographique pour le moins troublant. Il évoque les souvenirs d’enfance de Florence Dupré La Tour qui se définit comme une enfant cruelle.

« Cruauté : Plaisir que l’on éprouve à voir un être vivant souffrir ou à lui infliger cette souffrance. »  Un penchant vers lequel la petite Florence est terriblement attirée et qui la perturbe. La narratrice adulte narre d’abord sa petite enfance expatriée à Buenos Aires, en 1982, en Argentine, en compagnie de ses parents, de sa soeur jumelle Bénédicte et de son aînée Violaine. Le portrait d’une famille pieuse et soudée. Puis son existence bucolique de retour en France, à Nagot, dans une grande propriété du côté de Troyes.
Si Florence est en apparence une petite fille comme les autres, très vite, elle réalise - du fait du sort infortuné que subissent tous ses animaux de compagnie ( cochon d’Inde, lapin…) - qu’elle est un peu différente de par son manque de compassion pour le sort des bêtes qu’elle maltraite plus ou moins consciemment et ses contemplations fascinées des "lentes agonies". Pourquoi la narratrice adulte ressent-elle le besoin de revenir sur ces souvenirs dérangeants?... C’est ce que l’on ne vous dira pas pour ne pas gâcher l’effet de chute de cet ouvrage au pacte autobiographique troublant de sincérité.
Tout en noir et blanc, avec un trait naïf et expressionniste, l’effet crayonné du dessin sied à merveille avec l’état d’esprit du scénario. Cruelle est un  travail singulier qui aura le mérite de ne pas laisser indifférent. Le premier tome a récemment reçu le PRIX BD RTL du mois de février 2016.

En dédicace du 17 au 20 mars 2016 au Salon du Livre de Paris.

Cruelle
Editions : Dargaud
Dessin, scénario, couleur : Florence Dupré La Tour
En librairie le 22 janvier 2016
Prix : 17,95€