Le vol des cigognes : les méfaits de notre société de consommation passés au bleu Schtroumpf!

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : dimanche 29 mars 2020 20:23 Affichages : 1846

schtroumphsPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Tout commence paisiblement dans le village champignonesque de nos amis bleus : le Grand Schtroumpf convoque les siens pour annoncer qu’une fête surprise se prépare en l’honneur de l’anniversaire du vieux sage Homnibus.

Mais un tirage au sort devra désigner ceux qui ont le droit de faire le voyage : les cigognes ont disparu de la forêt et ne sont pas assez nombreuses pour le transport. Pire elles se retrouveront être moins nombreuses pour effectuer le retour. Comment expliquer leur disparition si soudaine et les nids abandonnés ? Capturées par Arnalphe, cousin de Gargamel, qui en fait un élevage pour en récolter les œufs afin de revendre sur les marchés des produits aux propriétés miraculeuses tirées d’un vieux grimoire. Le Grand Schtroumpf et ses acolytes arriveront-ils à sauver les cigognes ?

Fidèle aux albums historiques, la saga des petits hommes bleus amorce ici un angle différent avec une histoire moins dans l’aventure romanesque et la sorcellerie. Cela se traduit par un recentrage sur certains personnages et un Gargamel moins maléfique. L’album conserve le charme et la filiation avec les albums de Peyo : l’héritage est assuré par son scénariste de fils qui y conserve les traits d’humour et personnalités des Schtroumpfs principaux.

Le cœur de l’album est centré sur cet élevage clandestin de cigognes et le braconnage qui en est fait. Un clin d’œil aux questions sur le bien-être animal qui alimente les débats : conditions de vie, espace, nourriture y sont abordés. Tout cela alimenté par une recette miracle sortie d’un vieux grimoire et dont tout le monde veut appliquer les préceptes encourageant indirectement cet élevage « en batterie » et les pièges tendus pour capturer les cigognes. On y fait aussi indirectement référence au management et au leadership avec le rôle du Grand Schtroumpf qui désigne un Schtroumpf opérateur pour cette mission faisant jalousie et critiques. On y retrouve également des allusions plus drôles sur les blagues d’anniversaire et les consignes de sécurité dans les avions symbolisés ici par les cigognes.

Classique dans son illustration, ce 38ème album est efficace dans son histoire et le message qu’il porte. Tout en conservant son charme, il dénonce les méfaits de notre société de consommation avec subtilité et intelligence.
Le style continuera de plaire aux plus petits et de charmer les plus grands avec des références plus actuelles et sociétales.
Une madeleine de Proust qui se savoure à tout âge.

Les Schtroumpfs
Tome 38 : le vol des cigognes 
Editions : Le Lombard
Dessin : DIAZ Miguel

Scénario : Culliford Thierry &  JOST Alain

Parution :  17 Avril 2020
48 pages
A partir de 9 ans 

stroumph