Park Avenue Summer : l'attrayant portrait romancé d'Helen Gurley Brown, féministe à l'avant-garde

Écrit par Delphine Caudal Mis à jour : mercredi 24 juin 2020 06:01 Affichages : 384

park avenue summerPar Delphine Caudal - Lagrandeparade.com/ Alice Weiss à Helen Gurley Brown : « Dans votre livre, vous encouragez les filles célibataires à trouver un travail qui puisse être- Et là, vous m’excuserez si je vous paraphrase - « leur passion, leur pilule du bonheur, le moyen pour elle de découvrir qui elles sont et ce qu’elles sont capables de faire ».

Très proche du roman Le Diable s’habille en Prada , Park Avenue Summer de Renée Rosen permet de découvrir, pour celles qui ne la connaissent pas, un personnage iconique des sixties : Helen Gurley Brown, dans un décor fictif captivant. Auteure de « Sex and the Single Girl », et soutenue par son mari David Brown (connu pour ses réalisations cinématographiques), elle va tenter de redonner des couleurs et de l’intérêt au magazine Cosmopolitain, malgré les trahisons et les démissions qui ont jalonnés son éprouvante aventure.

Alice Weiss, quant à elle, est une provinciale de 21 ans, venant de l’Ohio. Personnage principal, inventé pour les besoins du roman, elle devient la secrétaire d’Helen Gurley Brown. La jeune fille est douce, naïve, mais d’une franchise et d’une loyauté sans faille. Elle sera le « cobaye » d’Helen, la toute première « Cosmo Girl » qu’elle faudra débrider…

J’avais déménagé à New York pour devenir photographe contre la volonté de mon père et de tout mon entourage, dont le rédacteur en chef du Youngstown Vindicator, qui soutenait que ce n’était pas un métier pour une femme.

C’est intéressant et captivant de découvrir un personnage réel qui a marqué toute une génération de jeunes femmes dans une histoire fictive. Bien plus savoureux qu’une terne biographie… Car on se rend très vite compte que la grande dame de la révolution sexuelle new yorkaise n’avait « pas froid aux yeux », avec du culot et des idées fantasques à revendre.

On dirait qu’il (le texte) a été écrit par un enfant. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas plein de grands mots ronflants et pétaradants ? Ce n’est pas ça qui fait un bon style. Mes filles n’ont pas envie de devoir aller chercher un dictionnaire juste pour lire un article.

Finalement, Helen Gurley Brown a changé le visage des magazines féminins. « Ses » filles célibataires ne voulaient plus lire des articles sur l’électroménager, mais plutôt apprendre « comment draguer son patron… », « comment avoir de beaux seins ». Elle a osé braver ces barrières puritaines, abattre ce carcan patriarcal.

Dans un style très accessible et dans une histoire plaisante, on découvre une femme passionnante, fascinante avec un courage hors pair. Certainement, on ne regardera plus Cosmo de la même manière dans nos maisons de presse et librairies…

Park Avenue Summer
Autrice : Renée Rosen
Editions :  Le Cercle- Belfond
Traduction : Valérie Bourgeois
Parution : 4 juin 2020
Prix : 21,90€