Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Propriétés privées : une réflexion pertinente et piquante sur la société

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mercredi 1 avril 2020 10:57 Affichages : 1102

belfondPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Douze histoires, douze déclinaisons d’une des maladies de notre civilisation : la possession sous toutes ses formes, sous tous ses travers, ses faiblesses, ses débauches, ses maux… ! Douze nouvelles qui ont pour théâtre les Etats-Unis, l’Irlande du Nord, le Kenya, l’Angleterre, douze récits sur l’asservissement, l’accumulation, la soif du gain, la domination amoureuse, la maîtrise en amitié, l’obsession de détenir le pouvoir… !

Les personnages sont singuliers mais également réalistes dans une société occidentale empêtrée dans ses défauts, dans ses vices, dans ses tares. « La méchanceté pure était devenue une forme de divertissement »…et Internet, "L’espace de lynchage par excellence. Une foule beuglante qui estime que tout est de la merde." Un jeune adulte refuse de posséder sa propre autonomie et sa liberté, restant à demeure chez ses parents, en simulant la fragilité : "La faiblesse est une arme, qui plus est d’une efficacité diabolique." Lionel Shriver ne se prive pas d’égratigner dans cette scanographie de notre corps social ceux pour qui, « L’enseignement confèrerait l’autorité arbitraire mais cependant absolue des dictatures de pacotilles,[…] et avec un humour décapant les relations entre les individus : "Le mariage est peut-être comme une cocotte, mais, au-dessus comme au-dessous du couvercle, il y a quelque chose de noir et d’insondable".  Pour certaines, « La propriété était autant un état d’esprit qu’un droit légal. »
L’écriture est subtile, sensible et jouissive : l’auteure dissèque avec précision et acuité nos hypocrisies, nos tromperies, nos arrangements, notre acharnement, notre entêtement, notre propension à toujours désirer, posséder, maîtriser. Une très bonne lecture, presque jubilatoire.

Propriétés privées
Auteure : Lionel Shriver
Traduction : traduit de l’américain par Laurence Richard
Editions : Belfond
Date de parution : 20 février 2020
Prix : 21€

Acheter ce livre dans une librairie indépendante