Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

"Pastorale" d’Aki Ollikainen : naturellement étrange et envoûtant !

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : dimanche 16 février 2020 20:43 Affichages : 1616

pastoralePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Une immersion totale dans la campagne finlandaise…une étouffante journée d’un été très chaud…loin de tout et au milieu de rien…un lac débordant de mystères, de secrets…

Là plantées dans ce décor bucolique, deux fermes où se croisent, se supportent, s’opposent trois générations : un monde paysan enfermé dans cette nature qui le protège et le menace! Vilha le vieux pêcheur et Sirkka sa femme usée et malade…Meri leur petite fille adolescente qui initie Kaïus à l’amour et au sexe…Reino vient de perdre son frère qu’il n’a pratiquement jamais connu…Aatu le berger qui a vu le loup, Elina son épouse, un couple en crise… Ce petit groupe s’active, s’interroge, se parle, se touche, s’aime, se froisse, partage, s’instruit, se protège, s’accommode à la nature, à la rude vie paysanne et champêtre. Un monde en voie de disparition, condamné à s’évaporer, à s’évanouir car il suit le cycle sans complaisance ni humanité de la nature : tout élément inutile est voué à la mort. Un monde où la nature est omniprésente, inséparable des personnages : le brochet Kronos, le loup infatigable prédateur, les corbeaux sentinelles perpétuelles…

Aatu s’était fondu dans le paysage avec un tel talent qu’on ne le distinguait plus ; comme si l’homme s’était transformé en buisson émettant un faible bruissement absurde quand le vent passait à travers.

Le récit est étonnant, étrange avec une approche philosophique, méditative et tragique. L’écriture d’Aki Ollikainen est sensible, simple, délicate ; les métaphores sont riches. Un très bon moment de lecture. 

L’être humain était comme une pâte à modeler neuve, toutes ses couleurs brillaient dans leurs pots, mais quand les teintes se mélangeaient, il ne restait plus qu’un boudin informe d’un gris dégoûtant, qui prenait la poussière dans un coin de la chambre des enfants.

Pastorale
Auteur : Aki Ollikainen
Traduction : traduit du finnois par Claire Saint-Germain
Editions : Héloïse d’Ormesson
Date de parution : 16 janvier 2020
Prix : 16€