Pauline

Neige et corbeaux : voyage dans l’épidémie de peste en 1910, en Chine

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mercredi 15 avril 2020 09:30 Affichages : 1197

neige et corbeauxPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ 1910, dans le nord-est de la Chine ; Harbin une ville qui se développe au rythme du chemin de fer à la fin du 19ème siècle. Avec l’arrivée du Transsibérien, les lignes vont se multiplier pour mailler tout l’Empire du Milieu, et en particulier relier Pékin. Deux compagnies de chemin de fer sont installées à Harbin, l’une russe et l’autre chinoise : la cité compte environ 100000 habitants dont une forte majorité de russes. Les chinois sont établis dans le quartier de Fujiadan qui sera le théâtre de ce roman historique. Avec cette intense dynamique ferroviaire, les fortunes se font vite pour les commerçants, les aubergistes, les hôteliers, les tenanciers de bordels, les distilleries…Mais la ville en plein essor va connaître dans sa débauche d’activité et de vitalité, un mal terrible, une épidémie de peste massive, dont la forme virale est totalement inconnue… ! « Ceux qui marchaient à peu près jugèrent que la vie comptait plus que l’argent et suspendirent leur activité. » Les autorités vont essayer d’organiser les secours sanitaires : "Wu Liande avait créé des services chargés de la mise en quarantaine, du diagnostic, de la protection contre le froid, de la désinfection,[…]. La meilleure méthode de prévention en l’état actuel, était le port de masques respiratoires." Mais malgré cela le bilan sera terrifiant : "La peste avait radicalement changé les rues,[…]. Les magasins ouverts étaient rares, les passants aussi, même les petits marchands de rues avaient disparu."
Un récit particulièrement détaillé sur la vie, les coutumes, les rapports, les mœurs de la société chinoise au début du 20ème siècle. Chi Zijian a effectué un phénoménal travail de recherche ; son écriture est toujours précise, agréable, empreinte de poésie… "Les papillons rivalisaient de couleurs avec les fleurs, les mêlant sur leurs ailes comme un peintre le fait sur sa palette"…et de métaphores remarquables… "il trouvait qu’un homme marié était comme un poisson pêché par une femme, forcé de vivre hors de l’eau et privé à jamais de liberté". Une histoire de circonstances, et 110 ans plus tard d’une actualité très ressemblante et alarmante. Un très bon moment de lecture, enrichissant, qui nous fait prendre la mesure que l’avenir est aussi improbable que l’a été l’apparition de l’épidémie.

Neige et corbeaux
Auteure : CHI Zijian
Traduction : traduit du chinois par François Sastourné
Editions : Picquier
Date de parution : 5 mars 2020
Prix : 21,50€